Version imprimable de cet article Version imprimable | |

LEGISLATIVES 2018 : Le REFAMP et NDI sensibilisent les femmes et les jeunes de partis politiques sur la Loi 2015- 052

samedi 27 octobre 2018

Le Réseau des femmes parlementaires du Mali et NDI ont organisé une journée d’information et de sensibilisation à l’intention des femmes et des jeunes de partis politiques sur la Loi 2015-O52. Elle s’est déroulée à l’AMDG à Korofina-Nord. Cette loi institue des mesures pour promouvoir le genre dans l’accès aux fonctions nominatives et électives. On notait également la présence de la présidente du REFAMP, Mme Kané Nana Sanou, ancienne député de l’ADEMA à Kati.

Les deux (02) représentantes du réseau en commune I, qui ont pris la parole à savoir Mme Mah Coulibaly et Mme Awa Coulibaly, ont exposé le contenu du décret N°2016-0909/P-RM du 6 décembre 2016 qui détermine l’application de la Loi 2015-052 du 18 décembre 2015. Selon elles, cette loi institue des mesures pour promouvoir le genre dans l’accès aux fonctions nominatives et électives.

Elles ont aussi expliqué, parlant de l’article 3 dudit décret, que les mesures pour promouvoir le genre dans l’accès aux fonctions nominatives sont appliquées dans les institutions de la République et dans les catégories de services ci-après : cabinets ministériels ; secrétariats généraux des départements ministériels ; services de l’administration centrale ; services régionaux et subrégionaux ; services rattachés ; organismes personnalisés ; autorités administratives indépendantes ; services des collectivités territoriales ; cours et tribunaux ; services des forces armées et de sécurité.

S’agissant de l’article 5 du présent décret, Mesdames Mah Coulibaly et Awa Coulibaly ont dit à l’assistance que les mesures pour promouvoir le genre dans l’accès aux fonctions électives sont appliquées dans les organes des institutions suivantes : l’Assemblée nationale ; le Haut Conseil des collectivités ; le Conseil régional ; le Conseil de cercle ; le Conseil communal.

Plusieurs femmes et jeunes de partis politiques différents ont assisté à cette journée d’information et de sensibilisation sur le rôle des femmes dans la vie politique nationale.

A la fin de la rencontre, on lisait la pleine satisfaction sur le visage des participantes et des participants venus de tous les horizons.

Fatou
L’INTER DE BAMAKO

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en