Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Koulouba : Pourquoi Soumaîla Cissé est allé voir IBK ?

mardi 4 avril 2017

Le lendemain de la Conférence d’entente nationale, Soumaïla Cissé a été reçu par IBK. Selon Soumaïla Cissé, s’était pour demander au Président de la République de s’impliquer personnellement pour la résolution de la crise au niveau des hôpitaux maliens. Lisez Soumaïla Cissé !

"Chères amies, chers amis,
À ma demande j’ai été reçu ce jour 3 avril 2017 en fin d’après-midi, en audience par SEM Ibrahima B. KEÏTA, chef de l’État. J’étais accompagné par le Docteur Beffon CISSÉ, membre du Bureau exécutif national de l’URD.

Étaient également présents à cet entretien M. le Ministre Secrétaire Général de la Présidence de la République du Mali, M. le Ministre Directeur de Cabinet du Chef de l’État.

Auparavant, j’avais rencontré les syndicats de la santé des affaires sociales et de la promotion des femmes.

Une délégation de l’Opposition avait aussi rendu visite aux malades dans les principaux hôpitaux de Bamako.

L’Opposition a demandé au cours de la Conférence d’Entente Nationale solennellement, et pour des raisons humanitaires, la suspension de la grève pour 3 mois en tenant compte de la période des grandes chaleurs et du mois de Ramadan. La situation sanitaire au Mali est aujourd’hui particulièrement préoccupante.

Aussi j’ai demandé au Président de la République, comme me l’autorise la loi sur le statut du Chef de file de l’Opposition politique, de bien vouloir s’impliquer personnellement pour soulager les souffrances des populations meurtries par le manque de soins depuis plus de 3 semaines.

J’ose espérer que ces démarches porteront des fruits et contribueront à trouver une issue heureuse à cette crise du secteur de la santé qui n’a que trop duré.« " »

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en