| |

Konna : Une pinasse chavire et fait 20 morts, mais il faut craindre le pire

dimanche 13 octobre 2013

« 210 rescapés, 20 morts et 23 disparus  », tel est le bilan officiel d’un drame qui s’est produit dans la région de Mopti. Dans la nuit du vendredi 11 au samedi 12 octobre 2013, aux environs de 20 heures, une pinasse qui transportait plus de 300 personnes, selon des témoignages dignes de foi, a chaviré dans les environs de Koubi, village situé a quelques encablures de Konna. Bilan. Il faut craindre que les dégâts ne soient supérieurs au bilan officiel.

Elle est partie de Mopti. Elle voulait rallier Diré. Mais, elle n’arrivera jamais à destination. La pinasse a chaviré dans les environs de Koubi, village situé à quelques kilomètres de Konna. Marchandises et passagers, se sont tous retrouvés au fonds du fleuve. Si dans la matinée des informations recueillies au prés de la Direction régionale de la protection civile de Mopti annonçaient, neuf morts et 180 rescapés, sans préciser le nombre des disparus, dans l’après midi, le bilan a fait froid dans le dos : 210 rescapés, 20 morts et 23 disparus. Dire que ce bilan est toujours provisoire. Parce que seul Dieu sait combien de personnes s’étaient embarquées sur cette flottille incertaine. Ce qui est sûr, dans la nuit du vendredi 11 au samedi 12 octobre 2013, le destin a décidé que cette pinasse n’atteindra pas son port d’attache. Et, selon des témoignages, n’eut été la promptitude des agents de la protection civile, aidés par les pêcheurs bozos du secteur, le Mali allait enregistrer un drame indescriptible en cette veille de fête de tabaski. Cette courageuse et salutaire intervention a pu limiter les dégâts, surtout en perte en vies humaines. Mais, il y a malheureusement des morts. Et, il faut craindre que le chiffre de 20 morts annoncé, le samedi aux environs de 16 heures, n’augmente tant les disparus sont nombreux. Officiellement l’on parle de 23 disparus. Mais, pour qui connait le mode de transport des pinasses à grande capacité, il faut craindre que l’on ne sache jamais le nombre exact des passagers qui ont été embarqués à bord du cercueil flottant d’un soir. Des indiscrétions pensent qu’il y avait au moins 500 personnes a bord de cette pinasse.
Au regard de l’ampleur des dégâts qui risquent de dépasser tous les pronostiques, le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Mali et Chef de la MINUSMA, M. Albert Gerard Koenders, dans un communiqué, s’est dit profondément attristé par le drame qui s’est joué hier sur la rivière Niger. « Je salue le courage dont font preuve, en ce moment même, tous ceux qui sont mobilisés sur le terrain pour porter secours aux populations touchées. En ces circonstances particulièrement douloureuses, la MINUSMA exprime sa solidarité au peuple et au gouvernement du Mali. Je présente mes condoléances aux familles et aux proches des victimes ainsi qu’aux autorités maliennes. Nous nous tenons prêt à porter assistance au Mali, si les autorités le souhaitent », a déclaré M. Koenders.

DDDK

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav