Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Kidal : L’Armée malienne reprend pied dans la capitale des Ifoghas

jeudi 13 février 2020

Le 13 février 2020 sera inscrit en lettre d’or dans les annales de la crise sécuritaire qui secoue le Mali depuis 2012. L’histoire retiendra que c’est à cette date que l’armée malienne est revenue à Kidal avec le drapeau malien. Précisément, c’est aux environs de 15h que le Bataillon des Forces Armées Reconstituées est arrivé à Kidal.

Ce signal fort doit attirer l’attention de tous les analystes sur le fait que les lignes sont entrain de bouger dans le sens de la sortie de crise. Sauf qu’elle est devenue multiforme et très complexe avec le déplacement des foyers de tension dans le centre du pays, sur fond d’attaques terroristes que certains veulent bien appeler djihadistes.

Du côté de la MUNISMA, cette arrivée de l’armée malienne à Kidal a été saluée par un communiqué intitulé : « Arrivée des premières unités de l’armée reconstituée à Kidal : une avancée majeure dans la mise en œuvre de l’Accord de paix ».

C’est depuis le 10 février 2020, que des unités de l’armée malienne reconstituée et composée de 300 soldats, ont quitté la ville de Gao. Direction : la ville de Kidal. Et, il a fallu attendre le 13 février 2020 pour voir ces soldats sous le drapeau malien prendre place au Camp N°1 de Kidal.

Ce Bataillon des Forces Armées maliennes qui vient de prendre pied à Kidal, est composé des militaires de l’armée régulière, de la CMA et de la plateforme. Ce bataillon de l’armée reconstituée est dirigé par Mamadou Keita. Il a été accueilli par Sidy Mohamed Ichirachest, chef de l’exécutif régional.

« Au nom des Nations unies, je tiens à exprimer mon entière satisfaction aux mouvements signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger, et le gouvernement de la république du Mali pour cette avancée majeure, » a déclaré le Représentant spécial du Secrétaire général au Mali (RSSG) et Chef de la MINUSMA, M. Annadif. Par la même occasion, il a adressé ses félicitations aux responsables de la MINUSMA. Selon lui qui n’ont ménagé aucun effort pour que ce redéploiement se déroule dans les meilleures conditions.
Mais, en homme expérimenté, il n’a pas manqué d’attirer l’attention des uns et les autres sur le fait que : « Le chemin qui reste à parcourir est certes encore long et les défis nombreux, mais avec cette détermination et cette confiance qui se situent dans la dynamique insufflée par le Dialogue National Inclusif, le processus vers la paix connaîtra d’autres succès, et la MINUSMA y prendra toute sa part ».

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav