Version imprimable de cet article Version imprimable | |

KARIM Karim Porzanga Koné : Un espoir du cinéma malien à soutenir

vendredi 27 juillet 2018

Détenteur d’une maîtrise de l’école normale supérieure de Bamako (ENSUP), option Histoire-Géographie en plus d’une licence en histoire archéologie obtenue à la faculté des lettres, langues et des sciences humaine de Bamako (Flash), dans sa soif de donner un nouveau souffle au cinéma malien, Karim Koné s’est adonné corps et âme aux études des techniques de réalisation pour un jour devenir un cinéaste de renom.

Déterminé à l’être, il a fait tour à tour trois documentaires : trois grands pas dans la cour des grands.

DELESTAGE : son premier Film réalisé en 2014

Le film est un document de 13minutes qui touche au bien être de la population sur le plan santé, commercial, éducation, économique. Délestage traite le problème et invite les autorités à prendre des mesures qui s’imposent dans leurs politiques énergétiques pour éviter les coupures intempestives de courant avec une bonne planification.

Le film Délestage a été primé et à représenté le Mali à plusieurs festivals à travers le monde : (Fespaco, Togo, Abidjan etc.)

Les Déchets Plastiques : Son deuxième film réalisé en 2016

Le film « Les Déchets Plastiques » est un film de 13 minutes, réalisé en français, à Bamako, par le réalisateur Karim Karim Porzanga Koné. L’objectif du film est d’expliquer le phénomène des déchets Plastiques.

Dans ce film vous verrez Bamako, comme la plupart des grandes villes africaines, faire face à de graves problèmes environnementaux et écologiques liés à la prolifération des déchets plastiques. Selon le réalisateur, ce documentaire se penche sur le phénomène et se pose des questions.

Le film « Les Déchets Plastiques » a été primé plusieurs fois et à représenté le Mali à plusieurs festivals à travers le monde : (France, Togo, Abidjan etc.)

Insécurités à Bamako : Son troisième film réalisé en 2018

Le film « Insécurités à Bamako » est un film de 13 minutes, réalisé en français
Comme la plupart des grandes villes africaines, Bamako fait face aujourd’hui à de graves problèmes d’insécurité qui se présentent sous plusieurs formes. Le film attire l’attention sur le problème et se pose des questions.

Le film « Insécurité à Bamako » vient d’être désigné par une commission nationale de sélection de films pour défendre le Mali au festival international de Clap Ivoire 2018 à Abidjan.

Si Dieu le veut, il sera présent au prochain Fespaco et dans beaucoup d’autres rencontres cinématographiques à travers le monde pour le rayonnement du MaliESPO.

Boubacar Sidibé Scénariste/ Réalisateur

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques