Version imprimable de cet article Version imprimable | |

KALABANCORO : Une marche contre le maire Ballo annulée sine die

mercredi 15 mars 2017

En protestation au refus du préfet de Kati de procéder au décompte de voix issues des urnes comme l’a ordonnée le juge du tribunal administratif, les populations de Kalabancoro ont donc décidé de se faire entendre à travers la rue. La marche prévue pour hier a été reportée sine die.

Elu maire de la commune rurale de Kalabancoro à l’issue des élections municipales du 20 novembre 2016, le maire Issa Bocar Ballo est dans le viseur des femmes, des jeunes, des chefs de villages de la commune.

Hier matin, une très grande marche devrait partir du lycée public à la Sous-préfecture. La marche a été reportée sine die pour des raisons d’autorisation. Les différentes associations organisatrices de la manifestation voulaient rappeler aux autorités les conditions frauduleuses dans lesquelles Issa Ballo avec la complicité du préfet de Kati est arrivé en tête des élections municipales.

Il n’est caché de personne que lors des scrutins du 20 novembre dernier, Issa Ballo l’argent a dicté sa loi et beaucoup de partisans du maire ont été pris en flagrant délit avec des bulletins prévôtés. Par la suite des plaintes ont été introduites et l’affaire est pendante devant la Cour suprême. Et le verdict de la Cour suprême est très attendu par la population. Dors et déjà, le Tribunal administratif a statué sur une plainte des plusieurs partis politiques et une liste d’indépendant sur les cas d’immixtion du préfet de Kati en faveur de certaines listes.

Les juges ont ordonné au préfet de Kati de procéder au décompte des voix issues des urnes. Chose que le préfet n’a pas voulu. En protestation au refus du préfet de Kati de mettre les partis politiques et liste d’indépendant dans leurs droits, les populations de Kalabancoro ont donc décidé de se faire entendre à travers la rue.

A. Cissé

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de