• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Force conjointe du G5 Sahel : Prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, à l’ordre du jour

    La Minusma, l’OHCHR, le G5 Sahel et l’UE, se sont donnés la main pour renforcer les capacités de la Force conjointe du G5 Sahel en matière de prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Communiqué de

    Transhumance dans les groupes armés : Des éléments du Gatia trouvent refuge au HCUA

    Décidément, le Mali vit à l’heure des démissions. « Je démissionne de ce machin pour aller adhérer à cet autre machin », est désormais devenu une litanie familière aux maliens. La pratique jusque-là réservée au politicien, vient de gagner les mouvements armés au

    Mouvement ON A TOUT COMPRIS « Waati Sera » : « Nous ne sommes point des extrémistes »

    « Nous ne sommes point des extrémistes, nous estimons que nos interrogations à l’endroit de la diplomatie française et notre appel au respect des valeurs républicaines méritent des réponses idoines de la part de la France. Donc, c’est une façon à nous, d’exprimer

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Journées Théâtrales Guimba National (JTGN) : La 3ème édition veut engager le théâtre dans la lutte contre l’Emigration clandestine

    samedi 22 juillet 2017 , par Assane Koné

    Contribuer au renforcement de la culture théâtrale du Mali permettant aux jeunes artistes de montrer leur savoir-faire. Tel est l’objectif des JTGN portées par l’Association Malienne Guimba National. La 3ème édition des JTGN est placée sous le thème : « Le théâtre pour lutter contre l’Emigration clandestine ». Du 17 au 23 juillet 2017, les jeunes troupes de théâtre, venant de toutes les régions du Mali, vont échanger sur la thématique en vue d’attirer l’attention des gens sur le fléau.

    La cérémonie d’ouverture de cette édition a eu pour cadre, le lundi 17 juillet 2017 le Palais de la culture Amadou Hampaté Ba de Bamako. Présidée par N’Diaye Ramatoulaye Diallo, ministre de la culture, cette cérémonie a été marquée par le défilé des troupes théâtrales venant des régions, le tirage au sort des troupes pour les compétitions théâtrales et des prestations des jeunes humoristes et des artistes musiciennes.

    L’Association malienne Guimba national en collaboration avec le ministère de la culture, a procédé au lancement des activités de la 3ème édition des Journées Théâtrales Guimba National du 17 au 23 juillet 2017. Une édition placée sous le signe de la lutte contre l’Emigration clandestine. Les jeunes troupes venant des régions du Mali vont écrire sur la thématique et jouer devant le jury et public.

    Des ateliers de formation-master class, des compétitions artistiques et culturelles, des animations musicales et humoristiques sont prévues dans le programme de cette édition.

    Aux termes de compétitions, 3 prix et trophées seront décernés aux troupes lauréates.

    L’objectif des JTGN est de contribuer au renforcement de la culture théatrale du Mali permettant aux jeunes artistes de monter leur savoir faire afin qu’ils offrent un espace de cohésion et d’échange entre l’ancienne et la nouvelle génération.

    « Ces journées visent à découvrir des talents, à leur redonner une vision d’avenir, un espoir d’avenir chez eux, au Mali, afin que les jeunes cessent d’aller risquer leur vie sur la mer ou dans le désert », a déclaré Habib Dembélé dit Guimba National, initiateur des JTGN.

    Ensuite, il a ajouté que cet espace est un élan qui permet à une génération de communier, de faire en sorte que le théatre qui est en perte de vitesse puisse retrouver sa vigueur d’antan.

    S’agissant du choix du thème, Habib Dembélé dira que l’émigration est un fléau actuellement car les gens y perdent leur vie pour absolument rien. « Un mort est déjà de trop. A partir d’un mort si nous ne sommes pas suffisamment alertés alors attendre des millions de mort pour pleurer ou agir, n’aura pas de sens », a-t-il avancé.

    NDiaye Ramatoulaye Diallo, ministre de la culture, a rappelé que les JTGN apportent sa pierre à l’édification d’une culture vivante et utile, une belle expression et la concrétisation d’une vision artistique de l’engagement citoyen. « Le théatre doit être un outil d’intervention sociale et un remède à nos maux », a-t-elle indiqué.

    L’occasion fut opportune pour NDiaye Ramatoulaye de remercier Habib Dembélé et toute la trempe d’artistes qui, en plus de s’engager pour leur carrière le sont tout autant pour leur nation. « Les artistes du Mali participent au développement de la société par l’expression de leur talent et par la volonté qu’ils ont d’être utile à leur pays », a-t-elle indiqué.

    « Il nous appartient aujourd’hui de réaffirmer cette mission du théatre pour que les causes de la nation trouvent un répondant et un vecteur pour chaque création dramaturgique. », a-t-elle interpellé toutes les sensibilités de la nation.

    Moussa Mallé SISSOKO

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce