| |

Journée mondiale du livre et du droit d’auteur : Les maliens invités à faire une heure de lecture le 23 avril 2021

mardi 20 avril 2021

Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, le Ministère de la Culture, de l’artisanat et du tourisme invite tous les maliens, sur l’étendue du territoire, le 23 avril 2021, entre 10 heures et 11heures, à faire une heure de lecture.

A l’instar de la communauté internationale, le Mali, à travers le Ministère de la Culture, de l’artisanat et du tourisme, va célébrer le 23 avril 2021, la journée mondiale du livre et du droit d’auteur, placée sous le thème « Lire … pour ne jamais se sentir seul ». En prélude à cette manifestation qui vise à faire la promotion de la filière livre, la Commission nationale d’organisation de la journée a animé une conférence de presse le 20 avril 2021 à la Bibliothèque Nationale du Mali.

« La Journée mondiale du livre et du droit d’auteur vise à promouvoir le plaisir des livres et de la lecture », a indiqué Boureima Djakon, directeur national des bibliothèques et de la documentation, Président de la Commission d’organisation de la célébration de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur. Selon lui, chaque 23 avril, des célébrations se tiennent partout dans le monde pour démontrer la portée des livres. « En célébrant cette journée dans le monde entier, l’UNESCO s’efforce de promouvoir la lecture, l’industrie éditoriale et la protection de la propriété intellectuelle à travers le droit d’auteur », a-t-il déclaré.

Avant d’ajouter que la date du 23 avril est une date symbolique pour la littérature universelle. Et, c’est à ce titre qu’elle a été choisie par la Conférence générale de ’UNESCO en 1995, afin de rendre un hommage mondial au livre et à ses auteurs, et encourager chacun, en particulier les plus jeunes, à découvrir le plaisir de la lecture et à respecter l’irremplaçable contribution des créateurs au progrès social et culturel.

A titre d’exemple, il a expliqué la symbolique de la date du 23 avril par le fait que le 23 avril 1616, disparaissaient des grands noms de la littérature mondiale comme Cervantes, Shakespeare et Garcilaso de la Vega dit l’Inca. Selon lui, le 23 avril marque aussi la naissance, ou la mort d’éminents écrivains tels que Maurice Druon, K. Laxness, Vladimir Nabokov, Josep Pla ou Manuel Mejía Vallejo.

Il a précisé que l’idée de la célébration trouve son origine en Catalogne (Espagne) où il est de tradition d’offrir une rose pour l’achat d’un livre. « Le succès de cette initiative dépend essentiellement du soutien que peuvent lui apporter les milieux intéressés (auteurs, éditeurs, libraires, éducateurs et bibliothécaires, institutions publiques et privées, organisations non gouvernementales et médias) qui sont mobilisés dans chaque pays par l’intermédiaire des commissions nationales pour l’UNESCO, les associations, centres et clubs UNESCO, les réseaux d’écoles et de bibliothèques associées et tous ceux qui se sentent motivés pour participer à cette fête mondiale », a-t-il estimé.

En ce qui concerne le thème « LIRE .... POUR NE JAMAIS SE SENTIR SEUL », il a estimé qu’il n’est pas anodin. Selon lui, il représente l’importance du livre dans le contexte de la pandémie du COVID-19.

« Le ministère de la culture, de l’artisanat et du tourisme, ainsi que les ministères de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique ont avec l’appui des faitières du livre et de la culture que sont OMEL, UEM, RFEMD, Associations des Libraires professionnelles, ont fédéré leurs forces pour donner un éclat particulier à cette journée », a-t-il déclaré. .

Il a ajouté que pour la célébration de cette journée au Mali, un programme en trois grands temps a été élaboré pour le déploiement des activés. En amont, il a annoncé que le ministère de la Culture, de l’artisanat et du tourisme a adressé une Communication verbale au gouvernement, le 22 avril 2021, Mme le Ministre va faire une adresse à la nation et l’organisation d’une conférence de presse pour annoncer l’évènement.

Le 23 avril 2021, il dira que cette journée de célébration sera marquée par une grande innovation intitulée « 60 minutes du livre ». Selon lui, les « 60 minutes du livre » consiste à consacrer une heure à la lecture sur toute l’étendue du territoire entre 10 h et 11 h. « Ces 60 minutes de lectures seront consacrées à la lecture d’auteurs maliens et africains en guise d’hommage. Il s’agira de : Djibril Tamsir Niane (extrait de lecture : Soundjata ou l’épopée mandingue, Présence africaine, 1960), Frantz Fanon (extrait de lecture : Les damnés de la terre, Editions Maspero, 1961), Réné Maran (extrait de lecture : Batouala, Albin Michel, 1921), Amadou Hampaté Bå (extrait de lecture : Lettre à la jeunesse africaine, 1985), Chab Touré ( extrait de lecture : Le livre d’Elias, La Sahélienne, 2020) », a-t-il annoncé.

Il a aussi indiqué qu’un hommage sera rendu le 23 avril 2021, à Feu Adam Thiam, écrivain et journaliste. En plus de l’organisation d’une exposition-vente de livres écrits par des maliens et des livres sur le Mali écrits par des auteurs non maliens, au CICB, il a aussi annoncé des remises de livres à 11 sites identifiés pour la promotion de lecture et des animations autour du livre et de la lecture sur 10 sites identifiés, à Bamako et dans les régions.

Et, après le 23 avril 2021, les activités vont continuer avec l’Exposition et la vente de livres à Bibliothèque nationale, qui va aussi abriter une série de conférences sur des sujets variés.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav