• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Abdoulaye Idrissa Maïga dément son soutien à l’opposition, mais ne dit pas qu’il soutient IBK

    « …Depuis quelques jours, des rumeurs persistantes et non fondées circulent dans certains journaux et sur les réseaux sociaux, annonçant mon soutien à l’opposition. J’apporte un démenti formel et clair à ces allégations mensongères et prie, par ailleurs, les

    Ministère de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale : Le Chef de Cabinet, le Colonel Moussa Zabour Maïga n’est plus

    Le Colonel Moussa Zabour MAIGA, un infatigable artisan de la Paix dont la vie au service de la nation, aura été un sacerdoce hors du commun, n’est plus. Cet illustre cadre des forces de défense et de sécurité, Chef de Cabinet du département en charge de la

    Présidentielle 2018 : La CMA votera pour le candidat qui va mettre intégralement en œuvre l’Accord d’Alger

    « La CMA…n’a pris aucun engagement politique vis à vis d’un quelconque candidat aux élections présidentielles. Toutefois, si la CMA devrait donner un mot d’ordre pour un candidat, il sera en faveur de celui qui s’engagerait fermement à la mise en œuvre intégrale

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Journée du Mérite littéraire : Quand PEN-Mali salue le mérite de 16 maliens

    mercredi 20 janvier 2016 , par Assane Koné

    A l’occasion de la première journée du Mérite littéraire, placée sous la haute Présidence du Pr Dincounda Traoré, ancien président de la République du Mali, un vibrant hommage a été rendu à des hommes et femmes de culture maliens.

    Le 16 janvier 2016, le Musée national du Mali a abrité la 1ère journée du Mérite littéraire du Mali. Placée sous la haute Présidence du Pr Dioncounda Traoré, cette journées a honoré des personnalités, reconnues pour s’être distinguées par la qualité de leur engagement dans le plaidoyer pour le livre et la lecture, leur production littéraire ou leur vision managériale.

    « Il y a de grands écrivains qui ont contribué au développement du pays, mais qui n’ont pas été salué par aucune distinction publique. En absence de la reconnaissance de l’Etat, nous sommes obligés de nous organiser pour faire face à cette injustice », a indiqué Ismael Samba Traoré, Directeur des Editions la Sahélienne et Président de Pen Mali, initiateur de l’évènement.

    « En tant qu’Association, il nous appartient de créer des modes opératoire pour saluer la mémoire de ceux qui ont participé à l’existence de la bibliographie malienne », a ajouté Ismael Samba Traoré. Avant de rappeler que dans la culture malienne, il y a le « Tassi bla Karissayé » ou le faite de saluer le mérite de quelqu’un.

    Pour cela, il dira que son initiative vise à demander à la gouvernance d’être attentive au fait que le monde des écrivains est éternel. « Ceux qui sont dans la construction de la pensée sont très importants », a-t-il martelé.

    En plus d’un marché du livre avec la présence des auteurs, la journée a fait la part belle a un débat sur le thème du rôle des écrivains dans la construction d’une nation. Ce débat a été animé par des sommités comme : Albakaye Kounta, Aminata Dramane Traoré, Mme Beye, Mme Ly Madina Tall et Gaoussou Diawara.

    La journée a pris fin par la remise de distinctions à un certain nombre de maliens qui ont marqué la construction de la pensée intellectuelle dans ce pays. Ce sont : Albakaye Ousmane KOUNTA, plus grand poète malien vivant, Amadou Seydou TRAORE dit Djikoroni, père de l’édition malienne, Aminata Dramane TRAORE, pour son combat contre la pensée unique et l’ensemble de ses écrits, Bakary KAMIAN, pour avoir consacré sa vie à documenter la mémoire du Mali, Bouya BA, pour avoir consacré sa vie à l’essor de la librairie, Doumbi FAKOLI pour l’ensemble de ses écrits, Moussa KONATE pour l’ensemble de ses écrits et pour son combat pour la promotion de la littérature, Gaoussou DIAWARA, pour l’ensemble de ses écrits, Ibrahima AYA et Aïda Mady DIALLO pour avoir mis en place La Rentrée Littéraire, Samba NIARE pour son plaidoyer constant pour la promotion du livre et de la lecture, Seydou BADIAN pour l’ensemble de ses écrits, Ibrahima LY et Madina LY TALL pour leurs écrits respectifs et leur combat pour les libertés, Bintou SANANKOUA, pour sa trajectoire d’enseignant chercheur et ses écrits et Fodé N’DIAYE et la Ligue des Patriotes pour le Développement pour avoir assuré le management des six ouvrages d’éducation civique de Ibrahima ONGOIBA.

    Assane Koné}

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce