Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Journée de l’Afrique : le Mali fête le 56ème anniversaire

samedi 25 mai 2019

« Réfugiés, rapatriés et personnes déplacées internes : Vers des solutions durables au déplacement forcé en Afrique ». Tel est le thème de la semaine de l’intégration Africaine, célébrée au Mali le samedi 25 mai 2019 sous la haute présidence de Boubou Cissé, Chef du gouvernement, ministre de l’économie et des finances. C’était au monument de la Tour de l’Afrique à Bamako.

Après la traditionnelle montée des couleurs Africaines par la jeunesse de l’Union Africaine (JUA), accompagnée par le tambour traditionnel de la garde nationale, le Premier ministre a salué les membres de son gouvernement, dont Maitre Baber Gano, ministre en charge de l’intégration africaine.

Il a aussi salué les ressortissants des pays étrangers et la jeunesse qui a marqué cette journée commémorative par leur présence massive.

La journée mondiale de l’Afrique célèbre l’anniversaire de la signature des accords de l’organisation de l’Unité Africaine (OUA), le 25 mai 1963. C’est l’occasion pour chaque pays d’organiser des évènements dans le but de favoriser le rapprochement entre les peuples africains. Le Mali, l’un des fondateurs de l’Union Africaine n’est pas resté en marge de cette initiative pour honorer le continent Africain. Elle est aujourd’hui devenue une tradition fortement enracinée dans l’ensemble des pays africains. Car, elle représente le symbole du combat de tout le continent africain pour la libération, le développement et le progrès économique social et culturel.

Boubou Cissé a indiqué qu’en ce jour commémoratif, il s’agit de célébrer l’Afrique, mais aussi de rendre hommage aux pères fondateurs qui se sont battus pour que ce jour soi, tel que Modibo Keita, premier Chef de l’Etat du Mali. Il s’agit aussi, de rendre hommage à leur lutte qui a permis à l’Afrique de s’émanciper et de prendre son indépendance. Pour l’occasion il a lancé un appel à l’ensemble des peuples Africains pour continuer à nous unir, à travailler, de faire en sorte que l’Afrique continue son développement dans la vision de nos Chefs d’Etat.

Pour lui le thème de cette édition est extrêmement important, car il fait partie des questions d’intégration africaine. Aussi, c’est un thème qui a trait aux questions de paix et de sécurité qui sont l’objectif fondamental de l’agenda 2023 du Président de la République Malien, conscient que sans la paix et la sécurité, il n’y a pas de développement. Il a rassuré que tout sera mis œuvre pour assurer cette stabilité afin de permettre l’intégration des populations déplacées dans nos pays d’accueil.
Moctar Diarra, secrétaire général de la jeunesse de l’Union Africaine, a estimé que c’est une journée de réflexion, de prises de conscience et de recueillement à l’endroit de ceux qui se sont battus pour l’unité africaine. « L’Afrique n’a pas de choix. Le choix est de s’unir pour faire face aux difficulté en vue de relever les défis », a-t-il lancé.

Pour commémorer la journée, la jeunesse avait choisi un thème, intitulé : « Vision 2020 : Réussir la transition de la CEDEAO ». Pour le secrétaire général, cette transition est la bienvenue. En rassurant l’accompagnement de la jeunesse, il a souhaité qu’en 2020 cela soit une réalité. Il a lancé que la nouvelle génération doit s’engager pour que l’essor de l’Afrique se trouve dans cette intégration africaine.

Les communautés de l’Afrique de l’Ouest ont montré toutes leur satisfaction en célébrant cette journée. Pour eux l’union est sacrée et cela consiste à regrouper les pays de l’Afrique ce qui favorise la solidarité.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.