• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Force conjointe du G5 Sahel : Prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, à l’ordre du jour

    La Minusma, l’OHCHR, le G5 Sahel et l’UE, se sont donnés la main pour renforcer les capacités de la Force conjointe du G5 Sahel en matière de prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Communiqué de

    Transhumance dans les groupes armés : Des éléments du Gatia trouvent refuge au HCUA

    Décidément, le Mali vit à l’heure des démissions. « Je démissionne de ce machin pour aller adhérer à cet autre machin », est désormais devenu une litanie familière aux maliens. La pratique jusque-là réservée au politicien, vient de gagner les mouvements armés au

    Mouvement ON A TOUT COMPRIS « Waati Sera » : « Nous ne sommes point des extrémistes »

    « Nous ne sommes point des extrémistes, nous estimons que nos interrogations à l’endroit de la diplomatie française et notre appel au respect des valeurs républicaines méritent des réponses idoines de la part de la France. Donc, c’est une façon à nous, d’exprimer

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Journée Internationale des Archives : Le Mali interroge la citoyenneté et l’inter culturalisme au regard des archives

    samedi 1er juillet 2017 , par Assane Koné

    Le Mali, à travers la Direction nationale des Archives, a célébré le 1 juillet 2017, la journée Internationale des Archives. Placée cette année sous le thème « Archives, citoyenneté et inter culturalisme », la manifestation a été présidée par Mme Sanogo Aminata Mallé, secrétaire général du Gouvernement.

    « C’est pour la quatrième fois que nous nous retrouvons dans cette salle pour célébrer la Journée Internationale des Archives prévue le 9 juin chaque année », a indiqué Seydou Diabaté, Directeur National des Archives du Mali. Il a rappelé que le Mali célèbre cette journée avec un léger décalage de la date retenue par le Conseil International des Archives. Il a remercié les dirigeants et responsables administratifs de leur disponibilité et accompagnement.

    Pour sa part, Mme Sanogo Aminata Mallé, Secrétaire général du Gouvernement, a rappelé le thème de l’édition 2017 : « Archives, citoyenneté et inter culturalisme ». Selon elle, ce thème s’inscrit dans le cadre de la mission du Conseil International des Archives qui est d’encourager et de soutenir le développement des archives dans tous les pays, tout en respectant leur diversité culturelle.

    Elle a ajouté que la commémoration de la Journée internationale des archives offre l’opportunité de sensibiliser les Administrations et l’opinion publique sur l’importance des archives dans la gestion des affaires publiques. « Elle est également un moment privilégié de partage d’expériences et d’échanges entre les archivistes et entre ces derniers et les usagers autour de leurs attentes respectives », a-t-elle déclaré.

    Elle a ensuite mis l’accent sur les efforts consentis par le Gouvernement pour numériser et archiver le Journal officiel de 1959 à nos jours et pour numériser et classer les archives courantes et autres dossiers du Secrétariat général du Gouvernement. Elle a rappelé que cette œuvre a été rendue possible grâce à l’appui technique et financier du Bureau de la Coopération suisse au Mali.

    Mme le secrétaire général du Gouvernement a estimé que la thématique de cette année met en exergue le rôle des archives dans la société, la recherche de l’identité à travers notre patrimoine culturel et social.

    Elle a aussi rappelé les missions des Archives nationales. Ce sont : la collecte, le classement, la conservation, la restauration, la communication et la valorisation des archives de l’Administration. Pour cela, elle dira que les archives ont une importance dans le développement social et culturel du pays.

    Pour cette journée, les organisateurs avaient au programme une conférence débats et une exposition intitulée : « Exposition : Les 100 ans de la Révolte au Soudan Français (1915-1917/2015-2017). Ces activités programmées visent à mieux sensibiliser l’opinion publique sur le rôle des archives dans le développement social et culturel de notre pays.

    En plus des photos exposées, l’on a pu apprécier l’exposition des documents d’Archives en relation avec la révolte du Bélédougou en 1915, l’affaire Firhoun dans le cercle de GAO, 1909-1919, les évènements de la région de Tombouctou ou la révolte des Oulimiden (1916-1917), les évènements de Bandiagara et de Djénné en 1916, les évènements de Koutiala en 1916, la révolte dans le cercle de San, notamment les incidents entre militaires et habitants de Tioutiou (1916-1917), la surveillance des chefs et notables par rapport à l’affaire Chebboum (1916) et la révolte des Touareg du Gourma (1916-1917).

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce