• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Décès de 48 migrants maliens : L’AME invite l’Union Européenne à revoir sa politique migratoire

    « 48 migrants maliens ont péri dans la méditerranée en tentant de se rendre en Europe considérée comme un eldorado, mais les migrants maliens fuient surtout la misère et le chômage », a indiqué L’Association Malienne des expulsés (AME) dans une déclaration publiée

    Nouveau Gouvernement : Le parti FARE dénonce « la redistribution des situations de rente au sein de la majorité présidentielle »

    « Le parti FARE a pris note de la formation d’un nouveau gouvernement le 30 décembre 2017. Il constate cependant que loin des préoccupations des Maliens, l’objectif premier du remaniement semble être la redistribution des situations de rente au sein de la

    Ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale : Tiéman Hubert Coulibaly s’installe

    Suite à la formation du nouveau Gouvernement dirigé par Monsieur Soumeylou Boubèye MAÏGA, Premier ministre, Chef du Gouvernement, les ministres sortant et entrant des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, respectivement S.E.M. Abdoulaye DIOP

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Informations sur le marché de l’emploi au Mali : L’Observatoire national de l’emploi et de la formation veut occuper sa place dans le dispositif

    jeudi 23 février 2017 , par Assane Koné

    Le conseil national du patronat du Mali a abrité le jeudi 23 février 2017 les travaux de la 4ème session ordinaire du conseil d’administration de l’observatoire national de l’emploi et de la formation (ONEF), placée sous la haute présidence du ministre de l’emploi et de formation professionnelle.

    Cette 4ème session a été présidée par le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, Mahamane Baby, en présence du directeur générale de l’ONEF, Boubacar Diallo. Ainsi que les membres du conseil d’administration de l’ONEF.

    L’observation national de l’emploi et de formation professionnelle, a été créé par l’ordonnance No 2013-024/P-RM du 30 décembre 2013. Il a pour mission principale de faire des études et de la recherche afin de fournir aux décideurs et aux usagers des informations fiables et régulièrement actualisées sur le marché du travail, au niveau national et régional, pour une meilleure régulation de ce marché. En vu de contribuer à l’instauration d’une meilleure adéquation entre les besoins et les potentialités de l’économie, d’une part, et le système de formation d’autre.

    « l’ONEF est une jeune structure qui est appelée, de part ses missions à répondre aux préoccupations de l’ensemble des utilisateurs. Elle a réalisé son premier plan stratégique de développement qui couvre la période 2017-2021 », a fait savoir le Ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, Mahamane Baby. Avant de rassurer que l’année 2017 constituera le point départ de la mise en œuvre de ce plan.

    Les activités consignées dans ce plan, a cité le ministre Baby, sont axées entre autres sur les objectifs de : l’amélioration de l’organisation, de la visibilité et des capacités d’intervention de l’ONEF, de la collecte des informations de l’emploi, le développement de l’analyse et de la diffusion des informations sur le marché du travail. La mise en œuvre de ces activités dira le ministre, se fera avec l’accompagnement financier des partenaires comme l’agence nationale pour l’emploi (ANPE), la Banque mondiale à travers le PROCEJ, la coopération Luxembourgeoise, l’Agence Française de développement et le centre international pour le développement des politiques migratoires.

    Le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle nous a fait part du budget prévisionnel au titre de l’année 2017, estimé à 747 233 500 FCFA.

    Pour sa part le directeur générale de l’ONEF, Boubacar Diallo, a rappelé que sa structure a trois ans d’existence. Selon lui, pendant ces trois ans, il a eu à réaliser à peu près plus d’une vingtaine d’études qui se rapportent au marché de travail (public et privé). l’ONEF a eu à élaborer la première stratégie d’observatoire pour les 5 prochaines années dans le cadre de la réponse aux attentes de l’ensemble des utilisateurs publics et privés.

    Pour la mise en œuvre de ce plan stratégique pour cette année, il a ajouté : « nous avons prévus de réaliser une quinzaine d’études sur l’emploi et la formation ».

    En ce qui concerne la contrainte à la quelle l’ONEF est confrontée, qui se résume selon lui à un problème de financement, des solutions sont en cours. Il dira que les autorités sont entrainent de travailler pour tout mettre en œuvre pour que l’observatoire puisse mettre en place des ressources pérennes. Il a conclu en disant que des partenaires sont prêts à financer toutes les activités qui sont inscrites dans le cahier du développement stratégique de l’ONEF.

    Bintou COULIBALY (stagiaire)

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce