• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Présidentielle au Mali/ MIOE-O2A : « le 2ème tour de l’élection présidentielle … a été libre, transparente et équitable »

    « La mission Internationale d’Observation Electorale des ONG et Associations Africaines (MIOE-O2A) considère que le second tour de l’élection présidentielle du 12 août 2018 a été libre, transparente et équitable ». La déclaration a été faite Tetevi Nyatefe Eli,

    Second tour de la présidentielle au Mali : Que dit la Mission d’observation électorale de la société civile africaine ?

    "Nonobstant quelques insuffisances, La mission d’observation électorale de la société civile africaine (LA MOESCA) s’accorde pour affirmer que le deuxième tour de l’élection présidentielle du 12 aout 2018 en République du Mali s’est déroulé dans un climat apaisé,

    2ème tour de l’élection présidentielle : Modibo Koné du Mouvement Mali Kanou appelle à voter IBK

    « Nous avons analysé les deux candidats en substance notre choix a été porte sur le candidat Ibrahim Boubacar Keita », indique Modibo Koné, dans une déclaration. Lisez ! Cher camarade, Mr les journalistes chers invites Madames et Monsieurs Au regard de la

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Gestion de l’hygiène menstruelle à l’école : L’AMASBIF et WaterAid invitent le ministère de l’éducation à vite intervenir

    lundi 28 mai 2018 , par Assane Koné

    Le 28 mai 2018, la communauté internationale à célébrer la journée mondiale de l’hygiène menstruelle, placée cette année sous le thème « Plus de limite pour les femmes et les jeunes filles ». Dans le cadre de la commémoration de cette journée, l’ONG AMASBIF, en partenariat avec WaterAid, a organisé le 28 mai 2018, au Groupe scolaire de Sébénikoro II, en Commune IV, une cérémonie placée sous le thème : « La communication sur la Gestion de l’Hygiène menstruelle en milieu scolaire, un défi ». La cérémonie présidée par Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé, ancien Premier Ministre du Mali, et ambassadrice de bonne volonté de WaterAid au Mali.

    « Cette célébration de la journée mondiale de l’hygiène menstruelle au Mali en Commune IV du District de Bamako est une opportunité pour les filles, les femmes et les autres acteurs de communiquer sans réserve sur l’hygiène menstruelle et surtout sa gestion en milieu scolaire », a indiqué Mme Barry Aminata Touré, Présidente de l’ONG AMASBIF. Selon elle, cette activité rentre dans le cadre des campagnes de plaidoyer en faveur des politiques publiques favorables à l’accès à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement en milieu scolaire dans le tout le pays et partout et pour tous.

    « L’objectif est de sensibiliser les différents acteurs pour une meilleure intégration de la gestion de l’hygiène menstruelle dans les politiques publiques, programmes et stratégies de développement au niveau local et national », a-t-elle indiqué. Avant d’ajouter que la célébration de la 3ème édition de la Journée mondiale de l’hygiène menstruelle a pour but non seulement de sensibiliser, d’informer, de contribuer à l’instauration d’un dialogue entre les Citoyens et les décideurs, de nous mobiliser, mais aussi de porter notre plaidoyer haut pour que nos filles restent en bonne santé, performante à l’école sans obstacle, et puisse contribuer au développement local et national.

    Pour sa part, Mamadou Diarrafa Diallo, Directeur Pays de WaterAid, dira que la célébration de la Journée mondiale de l’hygiène menstruelle offre l’opportunité d’attirer l’attention des décideurs sur le droit d’accès à l’information, à l’éducation et à des toilettes adaptées pour les femmes et les filles en période de menstruation.

    Selon lui, cette journée est célébrée à un moment où dans le monde, environ 800 millions de femmes et filles sont confrontées à la gestion de leurs menstrues. Il a déclaré que 30% des filles dans le monde ne disposent pas de toilettes adéquates, et de nombreuses autres font face à des obstacles culturels et sociaux pendant leur menstruation. « Cette période chez les femmes est synonyme de honte et souvent de stigmatisation », a-t-il dénoncé.

    Il a rappelé qu’en milieu scolaire, les difficultés liées à la gestion de l’hygiène menstruelle ont comme conséquences : l’absentéisme à l’école, les difficultés de concentration pendant les cours et les risques de contracter des infections génitales dans les toilettes indécentes. Selon lui, tout cela montre l’impérieuse nécessité de prendre en compte la gestion de l’hygiène menstruelle à l’école.

    Il dira que la gestion de l’hygiène menstruelle passe d’abord par l’information, l’éducation et la communication. Pour cela, il trouve pertinent le choix du thème : « La communication sur l’hygiène menstruelle à l’école : un défi ». Et, pour relever ce défi, il a estimé qu’il convient de briser le silence autour de la question, mais à travers une approche pédagogique prenant en compte la dimension socioculturelle.

    En attendant, il dira que pour apporter sa contribution à la gestion de l’hygiène menstruelle à l’école, WaterAid Mali, en partenariat avec l’ONG AMSBIF a initié un projet pilote à Kati, à Doumanzana, à Sébénikoro et à Sogoniko. Dans le cadre de ce projet pilote, dira que l’intervention a porté sur le renforcement des capacités des acteurs, la création des comités pédagogiques, l’approche des « Tanty N’térini », la dotation des écoles en kits de gestion de l’hygiène menstruelle, la réalisation d’un modèle de latrines à Kati.

    « En réalisant ce projet, nous exhortons le Ministère de l’éducation à prendre en compte la gestion de l’hygiène menstruelle dans toutes les écoles. Ceci contribuera à la réalisation des objectifs du développement durable relatifs à l’éducation », a-t-il déclaré.

    Pour le compte du Ministère de l’éducation, Mme Doukouré Bodo Soumaré, Chef de division scolarisation des filles, à l’Académie de la Rive gauche, a salué ce partenariat entre WaterAid et AMASBIF en faveur de la scolarisation des jeunes filles. Au regard de la problématique, et du fait que résolution contribuera au maintien des jeunes filles à l’école, elle a proposé l’introduction de la gestion de l’hygiène menstruelle dans le curricula.

    Dans un sketch bien emmanché la troupe de SIKORO a sensibilisé le public sur l’acuité de la problématique dans les familles.

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce