| |

Genre et justice : des acteurs s’engagent pour un environnement égalitaire

lundi 17 mai 2021

Le jeudi 6 mai 2021, l’école de maintien de la paix a servi de cadre pour la cérémonie de lancement de la boite à outils 4, appelé « Toolkit ». Elle a été réalisée par le centre pour le contrôle démocratique des forces armées (DCAF) et ONU-femmes. La cérémonie était présidée par Marie Thérèse Dansogo, représentante du ministère de la justice et Droits de l’Homme.

Dans son intervention, la représente du ministre de la justice a expliqué que la boite à outil dont il est question, vise à apporter un appui au renforcement de capacités institutionnelles et opérationnelles du secteur de la justice et de la sécurité, en vue de l’instauration d’un environnement égalitaire en harmonie avec les standards internationaux en matière de genre. Elle précise que, la boite à outils appelé ’’Toolkit ‘’ est réalisée par le centre pour le contrôle démocratique des forces armées (DCAF) et ONU-femmes. Elle comporte 9 modules et une série de notes de synthèse.

Marie Thérèse Dansogo rappelle que, l’accès à la justice est un principe fondamental de l’état de droit et une garantie essentielle, permettant aux citoyens d’exercer un certain nombre de droits humains. Cependant, elle trouve que l’égalité de genre ne saurait être une réalité lorsque la justice est inaccessible, lorsque des lois inégalitaires sont adoptées, lorsque les organes de la justice et de la sécurité, dans leur organisation et fonctionnement ne favorisent pas la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes. Et, lorsque les systèmes judiciaires et sécuritaires dans leur ensemble sont sous l’emprise des pesanteurs socioculturelles, religieuses liées au genre. Selon elle ces situations accentuent les inégalités et remettent en cause les perspectives d’une meilleure sécurisation et d’une bonne répartition d’une justice équitable au bénéfice de la population en générale.

Pour sa part, le chef de bureau du centre pour le contrôle démocratique des forces armées, M. Johns, dira que depuis la création de sa structure, elle est dans la logique de l’amélioration de la sécurité des Etats et des citoyens dans le cadre d’une bonne gouvernance démocratique. « Elle continue à rendre la paix et la sécurité plus durable avec l’appui des reformes pour une bonne gouvernance », a-t-il déclaré. Pour lui, c’est en suivant cette logique que, le DCAF cherche à intégrer le principe genre dans toutes ses activités pour la promotion du genre avec les acteurs de la justice et de la sécurité.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav