| |

Gendarmes et policiers à l’école de la Police Technique et Scientifique : « Passer de la culture de l’aveu à celle de la preuve matérielle »

samedi 24 octobre 2015

Cette semaine, la mission EUCAP Sahel Mali a organisé une première formation pour les experts en Police Technique et Scientifique (PTS), destinée à des inspecteurs de Police de la Brigade d’Investigation Judiciaire de Bamako et aux sous-officiers de la Gendarmerie.

Durant une semaine, les agents ont plongé dans l’étude d’une scène de crime avec des notions telles que le gel des lieux, l’investigation de la scène et le traitement des indices. Les séances de cours ont été agrémentées d’exercices pratiques sur scènes de crime et de vidéos illustratives, alliant théorie et application. Pour souligner l’importance des preuves matérielles, les formateurs et conseillers de la Mission européenne EUCAP Sahel Mali estiment qu’avec l’évolution du monde, il est nécessaire de « passer de la culture de l’aveu à celle de la preuve matérielle ».

Les stagiaires, venus de Kayes, Ségou, Bougouni, Sévaré et Bamako, ont apprécié la formation qui leur a donné des outils concrets pour mener à bien leurs tâches. « Vous n’êtes pas des élèves, vous êtes plutôt nos collègues et nous devons partager nos connaissances » s’est exprimé le conseiller EUCAP Vincent Louges à l’adresse des stagiaires. Il espère que les connaissances acquises seront employées dans leurs services respectifs. Cette opinion est partagée par le représentant du DG de la Police, le Commissaire divisionnaire Mamy Sylla. Il ajoutera que les galons ne suffisent pas et qu’il faudrait surtout accorder plus d’importance à l’apprentissage. Selon lui, la police technique et scientifique est le pilier de la police judiciaire.

« On ne naît pas policier ni gendarme, on le devient pour la patrie, la sécurité de la population… policiers et gendarmes sont comme les doigts d’une main. » dixit Mamy Sylla pour encourager la collaboration entre les deux forces. Il n’a pas manqué de saluer l’action de la mission EUCAP Sahel Mali car « ce que EUCAP Sahel Mali fait, il le fait pour le Mali. » Le Commandant Sidibé, représentant du DG de la gendarmerie et lui-même bénéficiaire d’une formation de la mission EUCAP, s’est joint aux stagiaires pour apprécier cette formation qui est très bénéfique et demande une continuité en la matière. Par ailleurs, EUCAP Sahel Mali travaille actuellement sur la mise en place prochaine des mallettes de PTS dans les brigades de Gendarmerie, en collaboration avec la Coopération française.

La mission civile de l’Union Européenne EUCAP Sahel Mali assiste et conseille la Police, la Gendarmerie et la Garde Nationale maliennes dans le renforcement de leurs capacités et dans la mise en œuvre de la réforme du secteur de la sécurité, à travers la formation, le conseil et la coordination.

www.eucap-sahel-mali.eu

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav