Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Forces de l’ordre et la population : Un plan cadre pour améliorer le lien de confiance

vendredi 9 février 2018

Après la mise en place de la police de proximité pour mieux assurer la sécurité des personnes et des biens et partant garantir une meilleure implication de la société civile et de l’administration dans la gestion de la sécurité. Le général de brigade Salif Traoré, ministre de la sécurité et de la protection civile, a présenté au public et aux partenaires le mardi 6 février 2018, à Maeva Palace, le plan cadre élaboré par son département pour l’amélioration du lien de confiance entre les forces de l’ordre et les populations.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence de certains membres du Gouvernement, d’une partie du corps diplomatique accrédité à Mali, des représentants des organisations de la société civile et des autorités religieuses et traditionnelles maliennes.

Le rapprochement des forces de l’ordre de la population est un enjeu majeur pour le ministère de la sécurité et de la protection civile pour qui, les liens de confiance contribuent non seulement à garantir la cohésion sociale du Mali, mais aussi à décupler l’efficacité des forces afin de lutter contre les maux de notre nation et d’assurer la tranquillité publique. « Œuvrer pour un dialogue renforcé entre les forces de sécurité et la population civile fondé sur le respect mutuel et la recherche de la paix constitue l’un des impératifs de mon département. Je ne doute point que chacun de nous qu’il soit simple citoyen, membre des corps habillés, élu, décideur ou gouvernant, a un rôle et une responsabilité à jouer sur le chemin de la paix », a déclaré le Général Salif Traoré.

Le général de Brigade a expliqué que ce plan cadre découle d’un travail de réflexion et de concertations avec les acteurs institutionnels, les représentants de la société civile, les autorités religieuses et traditionnelles et comporte quatre axes de mise en œuvre. Ce sont : assurer une compréhension commune et partagée des rôles et responsabilités de chaque acteur, développer une gestion concertée de la sécurité, adapter les capacités des forces de sécurité à un contexte sécuritaire évolutif et asseoir un processus de recrutement plus ouvert.

Le contact et la proximité avec la population, recherchés par le ministère de la sécurité et de la protection civile, visent avant tout à renforcer, voire, dans certaines zones géographiques du pays, à renouer, des liens de confiance entre la population et le personnel de terrain relevant de l’autorité du ministère afin d’améliorer l’action des forces de sécurité.

A court et moyen terme, selon le ministre de la sécurité ce lien devra être matérialisé par une amélioration concrète des échanges entre les forces de sécurité et les différents secteurs de la population, toutes composantes socio-économiques confondues. Engagé dans une démarche novatrice et cohérente, le ministre a souhaité par la présentation de ce document stratégique, confirmer sa détermination et sa volonté d’œuvrer pour un rapprochement effectif et fixer les objectifs pour les trois prochaines années.

« L’amélioration des relations entre la population civile et les forces de l’ordre de sécurité de l’Etat se trouve au cœur des reformes du secteur de la sécurité », a déclaré Allain Holleville, Ambassadeur de l’Union européenne au Mali. Il a ajouté qu’un retour de l’Etat durable, l’Etat de droit bien-sûr, mais aussi l’Etat-providence par ses services sociaux, ne peut se faire de manière durable qu’en lien étroit avec la population concernée jusqu’à présent par l’insécurité.

Par sa voix, l’Union européenne est heureuse de participer à cette initiative à travers l’un de ses projets d’appui au secteur de la sécurité, le projet PANORAMA-CORSEC qui contribue aux efforts de la réforme du secteur de la sécurité-gestion des crises au Mali, financé à hauteur de 5 Millions d’euro. Ainsi, il a rappelé qu’en juillet dernier, ce projet a permis d’appuyer l’atelier avec des représentants des forces de sécurité, de la société civile, qui a lancé les réflexions et les pistes pour permettre au ministère la rédaction de ce plan. Selon lui l’UE est prête à accompagner le gouvernement malien dans la mise en œuvre de ce plan cadre qui au final guidera l’interaction entre forces de sécurité et grand public, dans une période charnière pour la stabilisation du Mali. Pour cela il a salué donc l’initiative du ministre de la sécurité et de la protection civile en la matière.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !

Travaux de réaménagement de l’Agence de Boulkassoumbougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de l’Agence de Boulkassoumbougou. Lisez le document d’Appel d’offres ouvert !