| |

Fonctionnaires fictifs : Les enseignants accusent le Ministre Ikassa Maïga de les stigmatiser

mardi 31 mai 2022

Dans un communiqué paru hier lundi, les syndicats des enseignants signataires du 15 octobre 2016 ont affirmé que sans leur lutte les « enseignants fictifs » n’auraient jamais étés détectés.

Les syndicats des enseignants signataires du 15 octobre 2016 ont rappelé que lors des travaux de la commission de transposition de 2018, qu’ils avaient affirmé accompagner le gouvernement dans la lutte contre ce fléau. Pour la simple raison qu’ils ne sauraient être complices d’enseignants fictifs ou prenant un double salaire. Mais, qu’à cela ne tienne, ils ont estimé que la cérémonie de lancement d’un projet qui prendra en compte l’ensemble des fonctionnaires et dont les résultats seront communiqués, ne doit pas être un lieu de porter de la disgrâce sur un corps.

Par conséquent les syndicats des enseignants signataires du 15 octobre 2016 dénoncent cette posture négative à l’égard du corps enseignant et invitent le ministre à diffuser des statistiques relatives aux autres fonctionnaires car le secteur de l’éducation n’est pas le seul concerné par ce fléau ou de présenter ses excuses en attendant la conclusion dudit projet.

Par ailleurs en réaffirmant leur engagement total pour un contrôle efficace des effectifs et une maîtrise de la masse salariale, ils invitent le gouvernement à éviter des propos tendant à indexer et à stigmatiser un corps particulièrement, le personnel enseignant. Ils affirment ne pas comprendre pourquoi les mauvais exemples sont pris sur les enseignants alors qu’il existe des enseignants dignes et valeureux qui accomplissent leur mission dans des conditions extrêmement difficiles au quotidien.

Au finish les syndicats signataires du 15 octobre ont rappelé à leurs collègues que la défense de la fonction enseignante est un impératif pour tout enseignant et qu’à ce titre chacun doit se considérer comme un soldat pour la restauration de l’honneur et de la dignité de l’enseignant dans sa fonction.

Issa Daou
Stagiaire

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav