Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Fête de fin d’année : La démarche pédagogique innovante du jardin d’enfants Lili les Génies

samedi 29 juin 2019

A l’occasion de la célébration de fête de fin d’année, le Jardin d’Enfant Crèche Lili les Génies situé à Badalabougou-Sema II, a organisée deux évènements : une journée pour les enfants et une rencontre avec les parents pour échanger sur l’évolution des enfants, avoir un contact direct avec les enfants et d’évaluer le travail des monitrices.

Abdoulaye Mariko, superviseur général du Jardin d’enfant Lili les Génies, a précisé que l’idée de la création de ce Jardin est de donner une formation de base aux enfants. Car l’éducation d’un enfant, c’est comme la construction d’une maison. « Notre option c’est de mettre un bon soubassement pour que les enfants puissent d’abord être éveillé et parler français, faire le calcul, écrire et savoir lire », a-t-il déclaré. Pour ce faire, il a demandé aux parents de continuer cet aspect à la maison surtout de faire le suivi pédagogique. Il a salué l’effort fourni par les équipes de Monitrice pour une éducation meilleure des enfants, tout en notant un résultat encourageant salué par les parents.

« Nous ne sommes pas là seulement pour donner l’instruction aux enfants. Le Jardin et l’école sont une continuité de la maison. Cette ambiance familiale doit être sentie par l’enfant d’une manière positive et compréhensive. Pour l’année scolaire à venir, nous avons l’intention, d’insérer l’anglais et la musique dans notre programme », a-t-il indiqué.

Du coté des parents, en félicitant Lili les Génies, ils se disent satisfaits de l’éducation de leurs enfants, l’amélioration par rapport à l’année précédente et le niveau d’encadrement. Pour une éducation plus complète, ils ont demandé à Lili les Génies de redoubler d’effort. Tout en rassurant leur accompagnement aux cotés des leurs.

Pour sa part, Mme Améga Chiana, la directrice de l’école Lili le Génies, a expliqué que la rencontre a été initiée pour échanger avec les parents concernant l’évolution des enfants, aussi pour qu’ils apportent leurs propositions et suggestions pour améliorer leur travail. Elle a rassuré que les préoccupations des parents seront prises en compte pour une bonne éducation des enfants.

Quant à Mme Mariko Binta Camara, promotrice du jardin Lili les Génies, elle dira que l’éducation de l’enfant concerne les parents et les encadreurs d’école. En tant que promotrice, elle a félicité les parents pour leur courage et le suivi des enfants. Pour cela, Mme Mariko se dit satisfaite du bon comportement des enfants au sein de son jardin. Selon elle, Lili les Génies fait des contes, des observations, les exercices sensoriels, des dessins, des Mathématiques, et autres.

La promotrice a indiqué que ce jardin a été créé, il y a 4 ans. Aujourd’hui, il accueille en son sein 60 élèves, repartis entre la section des petits, la moyenne section, la grande section et la première année. Au début, c’était le Jardin seulement et la crèche. D’après elle, en vu d’apporter aux enfants une éducation de base plus complète, ils ont décidé de créer les primaires. Elle a rassuré qu’ils comptent créer d’autres classes dans les années à avenir.

« L’éducation de l’enfant, ce n’est pas une affaire de famille, c’est une affaire de communauté, on doit s’entre-aider pour éduquer les enfants », a-t-elle conclu.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.