Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Festival ‘’Spot On Mali Music’’ : La 7è édition prévue les 25 et 26 janvier 2019

jeudi 10 janvier 2019

La 7ème édition du Festival « Spot On Mali Music » aura lieu du 25 au 26 janvier 2019 à la Maison des jeunes de Bamako ; sous le thème central : « Le chemin de la paix commence dans le cœur ».

Les enjeux de ce rendez-vous de la musique étaient au cœur des échanges entre les hommes de média et les membres de la commission nationale d’organisation ce mercredi 9 janvier 2019, à la Maison des jeunes de Bamako.

Cette conférence de presse était animée par le coordinateur général dudit festival Moussa Demba DIALLO, qui avait à ses côtés le président du comité scientifique du festival, Barou DIALLO.

Pour la 7ème fois consécutive, Bamako vibrera du 25 au 26 janvier 2019, au rythme du festival “Spot on Mali Music”. Selon les organisateurs du festival, ce rendez-vous musical qui se tient régulièrement depuis sept ans, est devenu un tremplin pour les artistes maliens.

Le conférencier, Moussa Demba DIALLO, le choix du thème a été guidé par conteste de notre pays caractérisé par des violences intercommunautaires au centre. Selon lui, la paix commence par la réconciliation des cœurs. Il s’est dit convaincu qu’aucune mesure institutionnelle ne pourra ramèner la paix et la sécurité dans notre pays sans une réconciliation des cœurs et des esprits entre les communautés qui vivent ensemble depuis des siècles. C’est pourquoi, ce festival, selon le conférencier se veut une tribune pour promouvoir la paix.

La particularité, aider les artistes à vivre de leur métier. Le secteur est devenu difficile avec le piratage. Pour ce faire, il est nécessaire qu’il y ait des espaces comme ça pour permettre aux artistes de profiter de leurs métiers.

« Nous tentons de donner une possibilité à nos artistes confirmés de présenter leur musique devant des invités que nous faisons venir de l’extérieur. Cette année, il y’aura des promoteurs de spectacles en provenance de la Finlande, de l’Islande, de la Suède, du Danemark et un Chinois qui s’intéresse aussi à la musique malienne », a expliqué Moussa Demba Diallo, coordonnateur général du festival. Et le président de la commission scientifique, Barou Diallo, de corroborer, en martelant que « Spot on Mali music » permet également aux artistes maliens d’être vus dans le monde entier. « Tellement que le Mali est riche, on ne prend pas les artistes comme ça. On prend ceux déjà confirmés. Il y’a tellement d’artistes confirmés au Mali, qu’il faut les montrer au reste du monde. Et ce festival ouvre cette porte », a-t-il ajouté.

Le président de la commission scientifique a également annoncé une programmation riche et variée s’appuyant sur la musique de toutes les régions du Mali. « Elle sera à l’image du Mali dans sa diversité et dans sa richesse culturelle », a soutenu Barou DIALLO.

Parmi les artiste invités, Petit Gouro, Fatim DIABATE, Awa Poulo ; Dr KEB, Arouna SAMAKE ; Alias COULIBALY, Thierno SAM ; Imahande Tombouctou. A ceux-ci s’ajoute des invités surprises.

Par M’piè OUATTARA

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de