• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Force conjointe du G5 Sahel : Prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, à l’ordre du jour

    La Minusma, l’OHCHR, le G5 Sahel et l’UE, se sont donnés la main pour renforcer les capacités de la Force conjointe du G5 Sahel en matière de prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Communiqué de

    Transhumance dans les groupes armés : Des éléments du Gatia trouvent refuge au HCUA

    Décidément, le Mali vit à l’heure des démissions. « Je démissionne de ce machin pour aller adhérer à cet autre machin », est désormais devenu une litanie familière aux maliens. La pratique jusque-là réservée au politicien, vient de gagner les mouvements armés au

    Mouvement ON A TOUT COMPRIS « Waati Sera » : « Nous ne sommes point des extrémistes »

    « Nous ne sommes point des extrémistes, nous estimons que nos interrogations à l’endroit de la diplomatie française et notre appel au respect des valeurs républicaines méritent des réponses idoines de la part de la France. Donc, c’est une façon à nous, d’exprimer

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Festival Rendez-vous chez nous à Bamako : La deuxième édition a tenu toutes ses promesses

    lundi 5 mars 2018 , par Assane Koné

    Le terrain Public « ECOMMA » de Magnambougou Projet du 22 au 25 février 2018, a été le point de convergence des Bamakois. Pour cause, les activités phares de la 2ème édition du Festival Rendez-vous chez nous à Bamako, y ont été programmées.

    Du 22 au 25 février 2018, sur initiative de l’Association Art Marionnette Musique Clown Danse dans nos rues (AAMMCDR), en partenariat avec le Collectif ACMUR, les pratiques artistiques de la rue et du spectacle vivant, ont été à l’honneur à Bamako, dans le cadre de la 2ème édition du Festival « Rendez-vous chez nous à Bamako ».

    « Cette année 2018, nous avons décidé de faire la lumière sur la richesse et la diversité des pratiques artistiques de la capitale et de marquer une ouverture à des formes d’art venues d’ailleurs, afin de montrer au monde la pluralité de nos expressions artistiques », a indiqué Yacouba Magassouba, Directeur du Festival Rendez-vous chez nous à Bamako et non moins Directeur de la compagnie Nama des Marionnettes géantes. Selon lui, la crise ayant fragilisé le pays, notamment la culture, il s’agit pour le Festival Rendez-vous chez nous à Bamako de montrer toute notre vitalité que nous continuons le combat pour la démocratisation et la décentralisation de l’art. « Il s’agit pour nous, ici et maintenant, à travers ce Festival d’apporter à nos populations un accès à l’art pour leur éducation, leur éveil et leur ouverture sur le monde », a-t-il indiqué.
    En effet, pour rester conforme avec cet engagement, l’AAMMCDR a tout mis en œuvre pour proposer trois nuits de manifestations culturelles de haut niveau et entièrement gratuites.

    Une parade dans les rues de Magnambougou

    Le jeudi 22 février 2018, à partir de 15 heures, les invités venus de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso et de la Guinée et tout ce que le Mali comme d’adeptes des arts de la rue, se sont donnés rendez-vous à la Station Shell de Magnambougou Wèrèda.

    Et, sur la musique de la fanfare de Blokoss en Côte d’Ivoire, la parade a démarré en trombe. A côtés des marionnettes géantes de la Compagnie Nama, les acrobates venus de la Guinée s’en donnaient à cœur joie, sans oublier les danseurs et autres comédiens de théâtres. Chaque acteur de ce spectacle géant, a mis tout son talent pour faire de la rue un réceptacle extraordinaire. Et, la population pas trop habituée à de telles manifestations, ne s’est pas fait prier pour s’amasser le long du goudron pour apprécier les différentes performances.

    Il faut dire que de la Station Shell, la parade est passée devant la radio Guintan pour rejoindre le marché de Magnambougou, avant d’atteindre le terrain public « ECOMMA » de Faso Kanu, où devait se dérouler la cérémonie d’ouverture.

    En plus de l’encrage populaire de la manifestation, l’on a remarqué qu’elle bénéficie du soutien des autorités administratives et traditionnelles de la Commune 6, notamment du quartier de Magnambougou. La chefferie traditionnelle et le Conseil municipal de la Commune VI, représenté par Moussa Diakité, conseiller communal, l’ont clairement dit à qui voulait l’entendre pour s’en convaincre. « Nous saluons le choix porté sur Mangnambougou pour abriter cette manifestation importante qui participe à l’animation culturelle de la ville de Bamako et du Mali. Et, nous engageons à accompagner cette manifestation afin qu’elle atteigne toutes ses objectifs », a indiqué Moussa Diakité.

    Et, ce soir-là, les discours n’avaient trop leur place dans cet espace, le Maire de Magnambougou a donné le coup d’envoi de l’édition 2018 du Festival Rendez-vous chez nous à Bamako.

    Le club de Markala, la Compagnie Nam et la fanfare de Blokoss en Côte d’Ivoire, la restitution de l’atelier des femmes marionnettistes d’Afrique de l’Ouest, les acrobates du groupe Tinafan venu de la Guinée et la Compagnie de danse « Yérédon », ont rivalisé d’ardeur pour donner un spectacle de haut niveau, qui annonçait la couleur des activités programmées.

    Trois nuits de concerts et de fête populaire

    Pendant trois nuits, la fête fut belle et très belle. Dans une parfaite symbiose, artistes et spectateurs, se sont chaque fois donnés rendez-vous, dans une complicité qui ne peut exister qu’entre danseurs et chanteurs, pour partager leur émotions.

    En effet, après la cérémonie d’ouverture, le jeudi 22 février 2018, les mélomanes se sont donnés rendez-vous dans la nuit pour le premier concert animé par les Groupes Bwanzan, Van Baxi et Madou Diabaté. Mais, auparavant, le public a eu droit à une pièce de théâtre de la Compagnie Coté court et à du cirque avec le groupe Tinafan de la Guinée.

    Le vendredi 23 février 2018, le célèbre artiste Adama yalomba a animé un concert live. Mais avant lui, l’on a enregistré une prestation de danse de Fatoumat Bagayogo et la Compagnie Yérédon. Ensuite, les « Katuma » du Burkina Faso, dans une comédie musicale, ont bien amusé le public. Le théâtre national du Mali est intervenu pour une pièce bien apprécié du côté de Magnambougou. Et, comme pour annoncer l’arrivée de Adama yalomba, les groupes « Antaara » et « Tiogolo Tiogolo », ont transformé l’espace en une belle fête au village.

    Décidément, les samedis des festivals au Mali refusent du monde. En tout cas le terrain Public « ECOMMA » de Magnambougou Projet a été envahi par une foule de grands jours. Et, pour cause : la programmation prévoyait Cheick Sirima, Sissoko, Koko Dembélé et Kader Terahinin, pour l’animation du concert live. Et, personne ne voulait attendre qu’on vienne lui raconter ce spectacle. Mais, avant la prestation de ces grandes pointures, il faut dire que le public a apprécié et salué, la prestation en danse de Donkoba Foli, la performance musicale de Bibata Maïga, de Ko Saba et de Levis Sangara.

    Il faut aussi signaler que le Festival Rendez-vous chez nous à Bamako, n’est pas resté seulement dans les rues. Le Festival s’est installé en demeure dans des écoles pour des prestations saluées et appréciées par les élèves. Ainsi, le vendredi 23 février 2018, à partir de 9 heures, les élèves de l’école Relais de Maman de Banakabougou, ont accueilli le spectacle de marionnettes de la compagnie Gaska de la Côte d’Ivoire. Le Samedi 24 février 2018, c’était le tour des élèves de l’école de Torokorobougou, de l’école Issa Falaba de Yirimadjo, du lycée Guandia Mory Keïta de Faso kanou, de recevoir respectivement la prestation des compagnies de marionnettes présentes sur le festival. Parallèlement, il y eu aussi des manifestations dans des lieux publics comme les marchés.

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce