Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Festival Jazzy Koum Ben : INA Star et le groupe Bwazan font vibrer le Musée national du Mali

mardi 22 mai 2018

Dans le cadre de la 8ème édition du Festival Jazzy Koum Ben, Bamako a vibré au son de la musique jazz du 23 au 30 avril 2018. Et, le cadre de cette manifestation, le Musée national du Mali a enregistré une animation particulière le jeudi 26 avril 2018. INA star et le groupe Bwazan ont rivalisé d’ardeur pour faire danser le public.

En jetant leur dévolu sur l’INA star et le groupe Bwazan pour l’animation musicale du Musée national du Mali dans le cadre de la 8ème édition du Jazzy Koum Ben, les organisateurs s’attendaient sûrement un très beau spectacle. En effet, ils n’ont pas eu tord. Le spectacle était beau et même très beau. Tous les deux groupes ont du talent à revendre. Même, si les jeunes de l’orchestre INA star ont besoin d’être mis en confiance pour déployer tout leur talent, il faut dire que ce qu’ils ont déjà donné ce jour-là n’était pas totalement mal. Quelques petites erreurs à signaler ça et là. Mais dans l’ensemble le jeu était acceptable.

Très en verve ce soir-là, l’INA star a pratiqué aligné 8 titres, même si la plupart des chansons sont des interprétations. Et, c’est d’ailleurs à juste titre, une très bonne approche quand on sait que c’est une école de formation. Et, aussi, c’est à travers la maîtrise de ces interprétations que nous avons la capacité d’apprécier le talent des jeunes instrumentistes et des jeunes chanteuses, même si par moment l’on voyait un jeune qui s’essayait à la chanson, sans trop de conviction. De « solidad » de Cesaria Evora, à une interprétation sur un rythme du saabar sénégalais, en hommage aux enseignants de l’INA très tôt disparus, en passant par Nahawa Doumbia, « mon cœur balance » de l’Ivoirien Daouda koné, au classique cubain en hommage à Cheguevara, l’orchestre de l’INA a impressionné le public qui a fait le déplacement.

Mais, c’est avec le groupe Bwazan que le public c’est véritablement déchaîné. Il faut dire le gros du public était constitué par les élèves de l’INA et les étudiants du conservatoires, toutes les sections confondues. Et, la fête fut d’une beauté rare. Le groupe Bwazan connu pour ses titres qui font appel à l’aire culturelle bwa, a convaincu les spectateurs, qui pour la plupart sont devenus des acteurs. Oui, parce que nombreux sont ceux qui ont pris par à l’enrichissement du spectacle en devenant des danseurs. Les sons du balafon, mélangés à ceux du djembé, du Yabara, du doum-doum et du bara, ont imposé une rythmique qui n’a laissé personne indifférent.

Vu l’ambiance qui a régné ce soir-là au Musée national du Mali, l’on doit avoir le courage pour dire que la 8ème édition du Jazzy Koum Ben a été une totale réussite.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques