Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Festival International Didadi de Bougouni : Pour le développement local, la 5ème édition aura lieu du 15 au 17 mars 2018

dimanche 25 février 2018

Bougouni, la cité du Banimonitié est fin prête pour accueillir la 5ème édition du Festival International Didadi. Les petits plats ont été déjà mis dans les grands, pour recevoir les milliers de festivaliers qui vont converger à Bougouni. Une trentaine d’artistes, dont Floby du Burkina faso, Doussou Bagayogo, le Groupe Amanar de Kidal, Salomé Dembélé et Chialé Arby, seront à Bougouni du 15 au 17 mars 2018. L’annonce a été faite le 24 février 2018, par Seydou Coulibaly, Président de l’Association « Seko Ani Donko », et Directeur du Festival International Didadi de Bougouni. C’était dans la salle de conférence de l’hôtel Piemont de Bougouni, lors de la cérémonie de lancement présidée par Abou Diarra, Sous Préfet central de Bougouni.

Initié en 2013, par l’Association « Seko Ani Donko », pour donner un coup d’accélérateur au développement local, le Festival International de Bougouni est en passe d’atteindre ses objectifs. Pour sa 5ème édition qui aura lieu à Bougouni du 15 au 17 mars 2018, sur le thème « Tourisme dans le cercle de Bougouni : enjeux et perspectives », se propose de créer un cadre d’échange sur les expériences de développement touristiques réussies dans certaines localités du Mali et le modèle applicable à Bougouni. Pour cela, il est prévu d’organiser une conférence-débat qui regroupera des experts en tourisme, des guides touristiques, des opérateurs touristiques d’autres localités du Mali, les acteurs touristiques de Bougouni, les jeunes et les hommes de culture.

Floby du Burkina Faso sera de la fête

Et, pour joindre l’agréable à l’utile, les organisateurs proposent une série de concerts géants avec une trentaine d’artistes dont Floby du Burkina Faso, Doussou Bagayoko, Toba Bintou, Salomè Dembélé, Chialé Arby et Amanar de Kidal.

A côté de ces concerts, toutes les dispositions sont prises pour l’organisation d’une foire commerciale, où les prévisions annoncent plus de 100 exposants, venant de 9 pays dont le Mali. Conformément au thème de cette année, des visites de sites touristiques ont été programmées. Et, les initiateurs du festival comptent mettre à contribution l’ORTM pour la réalisation d’une émission spéciale sur le potentiel touristique du Cercle de Bougouni.

C’est pour annoncer toutes ces activités qui contribueront à faire du Festival International Didadi de Bougouni, un véritable instrument du développement local, que toutes les autorités administratives, les autorités traditionnelles, les élus de la localité et les leaders jeunes et femmes, se sont regroupés autour de Seydou Coulibaly, Directeur du Festival International Didadi de Bougouni, pour donner un cachet particulier à la cérémonie de lancement.

« Au regard du nombre de festivaliers que cette manifestation draine sur la ville de Bougouni, le temps que dure le Festival, j’invite toute la population de Bougouni à contribuer à la réussite de l’évènement qui a une valeur ajoutée sur le développement de la localité », a lancé Cheick Oumar Diakité, représentant du Maire de Bougouni.

Important apport au développement local

Et, comme pour confirmer les propos du représentant du Maire, Seydou Coulibaly, Directeur du Festival International Didadi de Bougouni, à titre d’exemple, dira que la 4ème édition a enregistré la participation de 27 artistes toutes catégories confondues et 82 exposants dont 22 de Bougouni et plus de 7000 festivaliers. Il a également annoncé que l’édition de l’année passée a enregistré la participation de plusieurs personnalités du pays, telles que des ministres, des secrétaires généraux de ministères, des Présidents d’Institutions de la République, des honorables députés et des Chefs d’entreprises.

En plus de faire le plein de tous les lieux d’hébergement de la ville et de booster les recettes des restaurants et des transporteurs, sans compter les petits commerçants et le commerce spontané pendant des jours, à titre d’exemple, Seydou Coulibaly dira qu’en espace de 3 jours, ce sont au moins 1,5 millions de FCFA qui sont distribués aux propriétaires de chaises et de bâches à louer dans la ville.

Au regard de cet apport important au développement local, le Directeur du Festival a indiqué que la 5ème édition sera mise à profit pour renforcer les acquis en rendant performant l’organisation. En ce qui concerne le choix du thème « Tourisme dans le cercle de Bougouni : enjeux et perspectives », il dira que le Cercle de Bougouni regorge de réel potentiel touristiques, compte tenu de sa position géographique, de ses innombrables sites anciens souvent méconnus, de sa riche diversité ethnique et de son patrimoine matériel et immatériel. « Nous avons l’obligation de valoriser cet potentiel et l’exploiter pour le bonheur des populations et le développement local du cercle », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que le Festival international Didadi de Bougouni est certes un moment festif, mais il se veut un espace d’échange de connaissances et de savoir faire.

Au regard du contexte actuel du pays, il dira qu’en accord avec les autorités, un dispositif sécuritaire adéquat et à la hauteur de la dimension de l’évènement sera déployé pour la quiétude de la population. Cela a du reste été confirmé par le Commissaire de Police de Bougouni, qui a cependant invité la population à être vigilante et à coopérer avec les forces de l’Ordre à toute circonstance.

Il a aussi annoncé que cette 5ème édition sera placée sous la présidence de Dr Nango Dembélé, Ministre de l’Agriculture et sous le co-parrainage de Bakary Togola, Président de l’APCAM et de Mme Sangaré Assétou Maguiraga, l’épouse du ministre Tiémoko Sangaré.

En attendant de boucler la liste des soutiens et des sponsors de cette 5ème édition, Seydou Coulibaly, Directeur du Festival International de Bougouni, a salué le ministère de la culture, l’APTM, Bramali-SA, la BOA, Kafo Jiginew, Mali Folke Center AID-SA, la CMDT, la Compagnie Bayaba, les autorités régionales et locales.

Grâce au Préfet de Bougouni, le Festival aura son propre site au bord du Banimonitié

Il a eu un mot spécial pour le Préfet du Cercle de Bougouni, qu’i n’a ménagé aucun effort pour soutenir le Festival dans la recherche et l’obtention d’un site propre en son nom. En espérant que le Festival pourra rapidement aménager cet espace pour la tenue des éditions futures, il dit un grand merci à Nahawa doumbia, Présidente d’honneur du Festival International Didadi de Bougouni pour sa confiance renouvelée.

Pour sa part, Sidiki Sidibé, Premier vice président du Conseil de cercle de Bougouni, a indiqué que le développement qui part de la culture, est durable. Pour ce faire, il a ainvité tous ceux qui aspirent au développement de Bougouni d’accompagner les initiateurs du Festival International Didadi de Bougouni.

« De sa 1ère édition en 2013 à la 5ème édition qui aura lieu du 15 au 117 mars 2018, le Festival International de Bougouni a considérablement évolué. D’année en année l’horizon s’élargit, s’éclaircit avec la participation de nouveaux acteurs et l’introduction de nouvelles activités », a déclaré Abou Diarra, Sous-préfet central de Bougouni.

Partant du principe que le développement des activités culturelles constitue une priorité pour les plus hautes autorités du Mali, le Sous-préfet central de Bougouni a salué l’engagement et la créativité de l’Association culturelle « Seko Ani Donko », qui d’année en année, fait de Bougouni une vitrine de la culture malienne.

En plus de la participation annoncée de plusieurs pays à l’édition de cette année, il a salué l’initiative de la programmation d’activités comme : les prestations de divers artistes, les expositions de produits et des œuvres d’art, les visites de sites touristiques et les conférences-débats.

« Il ne fait l’ombre d’aucun doute que le festival fait vivre Bougouni le long de trois jours car les populations au-delà de l’aspect créatif et festif, entrevoit des opportunités d’affaires », a-t-il lancé. Après avoir félicité à nouveau l’association « Seko Ani Donko » de Bougouni et son Président Seydou Coulibaly, pour avoir pris l’initiative de doter la ville de Bougouni d’un festival qui fait la promotion de la localité à l’échelle nationale et mondiale, le Sous-préfet central de Bougouni a assuré l’association du soutien des autorités politiques et administratives.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !

Travaux de réaménagement de l’Agence de Boulkassoumbougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de l’Agence de Boulkassoumbougou. Lisez le document d’Appel d’offres ouvert !