| |

Examens du CAP, du DEF et du BT : 13 fraudeurs arrêtés

mardi 12 juillet 2022

Dans le cadre des examens du CAP, du DEF, du BT1 et du BT2, marquant la fin de l’année scolaire 2021-2022, 13 personnes ont été prises en flagrant délits de fraude ou de tentatives de fraude. Parmi elles, des élèves, des enseignants et des parents d’élèves. L’information a été donnée par Mme Sidibé Dédéou Ousmane, Ministre de l’éducation nationale. C’était lors d’un point de presse qu’elle a animé le 12 juillet 2022, dans la salle de conférence de son département.

S’il y a un secteur dans lequel le concept du « Mali Kura » a produit des effets remarquables et louables, c’est bien celui de l’éducation nationale. En plus d’avoir suscité et obtenu l’accompagnement des partenaires stratégiques de l’éducation nationale pour une année scolaire sans interruption, Mme Sidibé Dédéou Ousmane, Ministre de l’éducation nationale, est en passe de relever le défi de la lutte contre le fléau des trois F ((Fraudes, Fuites de sujets et Faux sujets).

Dans son ambition de faire des examens propres, sans faux sujets, sans fuites de sujets, et sans fraudes, Mme Sidibé Dédéou Ousmane, Ministre de l’éducation nationale, a initié une grande opération de lutte contre les trois F (Fraudes, Fuites de sujets et Faux sujets). Et, cette opération a porté fruit. Cette année, pratiquement personne n’a entendu parler de fuites de sujets ou de fraudes. En tout cas pour ce qui concerne les examens du CAP, du DEF, du BT1 et BT2.

Qu’à cela ne tienne, lors d’un point de presse pour évaluer les acquis engrangés par le département de l’éducation nationale dans le cadre de la lutte contre les trois F, depuis les examens du CAP jusqu’au BT (1 et 2), en passant par le DEF et annoncer les perspectives pour les examens du BAC, du BT santé et du BT agropastoral, Mme le Ministre a annoncé que 13 personnes, dont des élèves, des enseignants et des parents d’élèves, ont été prises en flagrant délits de fraude ou de tentative de fraude.

Selon elle, ces personnes ont été mises à la disposition des forces de sécurité pour répondre d’actes de fraude et de tentative de fraude. « Les enseignants incriminés ont été exclus des activités liées aux examens, en plus des poursuites pénales », a-t-elle déclaré.

« Une présidence de centre a été mise à la disposition la gendarmerie à Goumera »

Plus précise, Mme le Ministre a levé le voile sur un certain nombre de détails. Selon elle, pour l’examen du DEF, en ce qui concerne l’Académie de Kayes, le président du centre Eladji Alali Keita, a été mis à la disposition de la gendarmerie pour tentative de fraude. Du côté du centre de Goumera, elle a annoncé qu’une présidence de centre a été mise à la disposition la gendarmerie. « Un élève a reconnu avoir photographié le sujet et l’avoir envoyé dans un groupe whatssap pour être traité. Il a été mis à la disposition de la gendarmerie et son jugement est prévu pour la 10 août 2022 », a-t-elle indiqué. Avant d’ajouter que le directeur de l’Académie et la présidente du limogée du centre Filifing Kanouté, comparaitront comme témoins.

Au niveau de l’académie de Kalanbancoro, en ce qui concerne le centre Sénou, Mme le ministre a annoncé qu’un enseignant a été mis à la disposition de la police pour tentative de fraude. Dans le même centre un candidat usurpateur d’identité et son complice ont été mis à la disposition de la police.

« Un membre du Comité de Gestion Scolaire a été mis à la disposition de la gendarmerie à Mamaribougou »

Du côté de Mamaribougou, toujours dans l’académie de Kalabancoro, un membre du Comité de Gestion Scolaire a été mis à la disposition de la gendarmerie pour violation et fraude à l’examen. « Son jugement est prévu pour le 2 août 2022, le Chef de Cabinet du Ministère de l’éducation national et son chauffeur comparaîtront comme témoins », a-t-elle déclaré.

A Bamako, dans l’académie de la rive gauche, précisément au centre Karamoko Sangaré, selon Mme le Ministre, ce sont deux enseignants qui ont été mis à la disposition de la justice. « Ils sont sous mandat de dépôt en attendant la fixation de la date du jugement », a-t-elle déclaré. Avant d’annoncer qu’au Centre de la Base III, ce sont 5 enseignants qui ont été mis à la disposition de la police pour tentative de fraude.

« A Kéniéba, 16 téléphones et 900 000 FCFA récupérés sur les candidats »

Pour ce qui concerne l’académie de Kéniéba, Mme le ministre a annoncé que ce sont 16 téléphones et une somme de 900 000 FCFA qui ont été récupérés sur les candidats dans un Centre d’examen à Lafiabougou. Du côté de l’académie de Kati, Mme le ministre a indiqué 25 téléphones ont été saisis à Touba Koro Alassane Doucouré de Dialakoro Koyumani.

Pour les examens du BT1 et BT2, Mme le ministre a indiqué qu’un élève a été interpellé pour fraude et mis à la disposition de la justice. « En attendant la fixation de la date de son jugement, il a été mis sous mandat de dépôt », a-t-elle ajouté. Avant de préciser qu’un autre élève a été mis à la disposition de la police pour enquête.

Au regard de tout cela, Mme le ministre a déclaré qu’ « à la satisfaction générale, les épreuves se sont déroulées normalement dans un climat social apaisé contrairement à ces dernières années où elles étaient entachées de la gangrène des fuites des faux sujets et des fraudes ».

Elle a profité de l’occasion pour annoncer que les épreuves écrites de l’examen du Baccalauréat vont démarrer le lundi 18 juillet 2022 sur toute l’étendue du territoire. « Là aussi, il s’agira de se mobiliser tous comme un seul homme pour faire échec à toute tentative qui viserait à biaiser les résultats de l’examen », a-t-elle lancé. Avant d’inviter les Présidents de Centre d’examen et les surveillants à respecter scrupuleusement la police et le règlement intérieur des examens. « Je rappelle aux candidats que le téléphone est strictement interdit à l’intérieur du Centre et dans la salle d’examen. Tout contrevenant s’expose à l’exclusion de l’examen », a-t-elle conclu.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav