Enseignement supérieur : Des étudiants de l’IHEM ont reçu leur diplôme de fin de formation

lundi 22 septembre 2014

62 étudiants de l’Institut des hautes études et de managements (IHEM) ont réussi, samedi dernier, à Bamako, leur diplôme de fin de formation dans plusieurs spécialités. La cérémonie de remise était présidée par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Me Moutaga Tall.

A la faveur d’une cérémonie organisée samedi, au CICB, les administrateurs de l’Institut des hautes études et de managements ont procédé à la remise des diplômes de fin d’études à une soixantaine d’étudiants. Cette cérémonie de remise marque la fin de l’apprentissage scolaire, mais constitue une occasion de s’orienter vers la vie professionnelle, selon le premier responsable de l’institut, Abdoulah Coulibaly. Formés en licence management, finance et comptabilité, master business administration, master audit et contrôle de gestion, master en gestion des collectivités, gouvernance et stratégie de développement, les récipiendaires sont prêts à liés la théorie à la pratique.

Le directeur général de l’institut a rappelé quelques fondamentaux de l’éducation et de la société malienne. « L’éducation est d’élever les enfants et tend à faire des hommes complets, instruits consciencieux et utiles à la société. Cette phase est très importante pour tout le monde. L’enfant copie volontairement ce que fait son maître, qu’il prend pour un homme complet. Ils sont parfois des appareils enregistreurs qui ne perde rien. Ce qu’ils retiennent de l’ensemble du processus d’apprentissage, c’est cela qui a le plus de pouvoir sur eux. Face à la nécessité, nous devons les servir avec plus d’exemplarité », a fait savoir M. Coulibaly. Avant de dire que les jeunes qui viennent de célébrer leur fin de cycle doivent être le relais de l’IHEM dans société malienne. « Derrière chaque acte se cache l’image de l’Institut des hautes études et de managements. Pour cela, il est important de faire preuve de responsabilité et du respect en vers la hiérarchie », a-t-il insisté.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Me Moutaga Tall a reconnu la nécessité des instituts privés dans l’atteinte des objectifs de son département. Pour lui, il s’agit de témoigner de la responsabilité de l’Etat et d’encourager les écoles privées dans leur combat de lutte pour l’excellence. « L’Etat fonde beaucoup d’espoir sur l’apport des écoles privées. Le département de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique restera toujours aux côtés des personnes de bonnes volontés pour la réponse aux besoins des citoyens », a-t-il indiqué.

Bréhima Sogoba

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav