Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Élections Présidentielles transparentes et apaisées le 29 juillet 2018 : Les leaders religieux rencontrent le chef de file de l’opposition

jeudi 24 mai 2018

Soumaila Cissé, Chef de fil de l’Opposition, Président du parti l’URD, a reçu le mercredi 23 mai 2018, la délégation des leaders religieux, les chefs traditionnels et coutumiers et les représentants de la société civile, dans les bureaux du Chef de file de l’opposition à Badalabougou. Cette délégation était conduite par Cherif Ousmane Madani Haidara. L’Objectif : trouver la solution aux conflits intercommunautaire et ethnique et des stratégies pour des élections apaisées.

Il faut rappeler que la rencontre fait suite à la tenue des journées nationales de mobilisation d’urgence des leaders religieux et chefs coutumiers du 13 au 14 mai 2018 sous le thème central : « défendre notre humanité, notre foi et notre vivre ensemble ». A l’issu de ces jours de réflexions, un document qui doit permettre de ramener la paix dans notre pays, a été produit. Une copie de ce document a été remise à Soumaila Cissé par Cherif Ousmane Madani Haidara, lors de cette rencontre.

« Dans un contexte de crise, nous avons décidé de mener une démarche auprès de la majorité et de l’opposition pour la tenue des élections Présidentielles transparentes et apaisées de 29 juillet 2018. Et dans le cadre d’apaisement des conflits intercommunautaires et ethniques notamment le conflit entre peulhs, les Bozos et les Bambaras dans la région de Ségou », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que « compte tenu de ce fait, nous avons jugé nécessaire en tant que musulmans, leaders religieux, chefs traditionnels et coutumiers et responsables de la société civile d’ici et d’ailleurs de tenir 2 jours de rencontre pour trouver une solution à ces problèmes ». Ce qui est ressorti à ces sessions de concertations, selon lui, c’est que tous les partis prenants jouent leur rôle pour mettre fin au conflit afin de consolider l’essentiel : la paix.

Ousmane Cherif Madani Haidara a révélé qu’il y a certaines parties du territoire qui ne sont pas sous l’autorité du pays. Pour cela, il a lancé un appel à tous les partenaires d’aider le Mali à sortir de cette situation. Aussi, il a lancé un appel à l’opposition et à la majorité qu’avant le jour du scrutin, de prendre toutes les dispositions pour le bien de la population et pour faire face à la crise postélectorale. Il a ensuite dit merci à l’opposition pour sa disponibilité.

« Nous sommes très heureux de recevoir cette délégation conduite par les Chefs religieux qui ont toujours œuvré pour la paix. Ils ont un souci profond de la situation du pays. Comment conjurer les bagarres inter ethniques et la guerre civile dans notre pays. Ils ont prodigué des conseils et nous les suivons et les remercions pour le conseil et la considération », a déclaré le Chef de fil de l’opposition, Président du parti URD. Avant de dire que ce document est le bienvenu, surtout dans un moment où tous les maliens en ont le plus besoin. Il a remercié Ousmane Cherif Madani Haidara pour ce geste et surtout d’avoir décidé avec sa délégation d’effectuer une démarche auprès de la majorité et de l’opposition en vue de dégager des pistes pour le retour de la paix.

« C’est un chemin de paix, et un chantier de paix qu’il faut suivre. Nous allons étudier ce document, et nous nous engagions à faire tout ce qui est dans notre possible pour aller dans le bon sens », a-t-il conclut.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !