Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Election législative : Le 1er tour aura lieu le dimanche 28 octobre 2018

vendredi 7 septembre 2018

Le collège électoral est convoqué, le dimanche 28 octobre 2018, sur toute l’étendue du territoire national, à l’effet de procéder à l’élection des députés à l’Assemblée nationale. La campagne électorale, à l’occasion du premier tour, est ouverte le samedi 6 octobre 2018 à zéro heure et close le vendredi 26 octobre 2018 à minuit. Un second tour aura lieu le dimanche 18 novembre 2018 dans les circonscriptions où aucun candidat ou liste de candidats n’aurait obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour. La campagne électorale à l’occasion du deuxième tour est ouverte le lendemain de la proclamation des résultats définitifs du premier tour et close le vendredi 16 novembre 2018 à minuit. La déclaration a été faite par Amadou Koita, ministre de la jeunesse et de la reconstruction citoyenne, porte-parole du gouvernement, lors du traditionnel point de presse.

Amadou Koita, ministre de la jeunesse et de la reconstruction citoyenne, porte-parole du gouvernement a animé le traditionnel point de presse hebdomadaire du gouvernement tenu après le conseil des ministres. C’était le mercredi 29 aout 2018 au centre d’information du gouvernement du Mali (CIGMA). Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, selon le ministre Koita le Conseil a adopté 6 projets de texte, un projet de décret et procédé à une nomination.

Les six (6) projets de texte ont été présentés par le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale.

Le 1er , porte sur la ratification de l’accord de prêt signé le 16 juillet 2018 à Bamako entre la République du Mali et l’Association internationale de développement (IDA), d’un montant de 16 333 000 000 FCFA. Il s’agit du second financement de l’appui à la politique du développement pour la lutte contre la pauvreté et la croissance inclusive.

Le deuxième projet porte sur la ratification de l’accord de prêt signé le 15 juin 2018 à Rome en Italie entre le gouvernement de la République du Mali et le Fonds international de Développement Agricole, relatif au Projet de Financement inclusif des Filières agricoles d’un montant de 120 41 000 000 FCFA. Il s’agit d’appuyer les filières agricoles qui vont toucher 444 000 personnes au Mali et d’appuyer les groupes humains vulnérables, les exploitations familiales et rurales, les organisations professionnelles et les entreprises évoluant dans le secteur agricole.

Le ministère a également présenté un troisième projet portant sur l’accord de prêt signé entre le gouvernement du Mali, à Dubaï aux Emirats Arabes Unis, et le Fonds international de Développement Agricole. Il s’agit d’un accord de prêt de 15 988 000 000 de FCFA pour la construction de 50 milles logements sociaux répartis entre les localités de Kayes, Koulikoro, Bamako, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal, Ménaka et Taoudéni.

Le 4ème , porte sur la ratification du protocole au traité instituant la Communauté économique Africaine, relatif à la libre circulation des personnes et leurs biens, au droit de résidence et au droit d’établissement. Cette ratification dira le porte-parole permettra de créer les conditions d’une coopération harmonieuse entre tous les pays Africains et surtout d’amorcer une croissance économique sociale dans le continent.

Le cinquième projet porte sur la ratification d’un accord de prêt signé entre le gouvernement Malien et l’association internationale de développement d’un montant de 16 333 000 000 FCFA. Selon lui, C’est pour créer des conditions de productivité et de la diversification agricole dans les zones arides du Mali.

Le 6ème projet porte sur la ratification d’un accord de prêt entre le gouvernement du Mali et l’Association internationale de Développement pour un montant de 8 041 000 000 FCFA en vue d’appuyer le projet de système de surveillance des maladies dans la sous-région. Ce projet intervient tant au Mali, en Mauritanie, au Niger et au Benin.

Sur le rapport du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, selon le ministre Koita, le conseil des ministres a adopté un projet de décret portant convocation du collège électoral pour l’ouverture et la clôture de la campagne électorale à l’occasion de l’élection des députés à l’Assemblée nationale. Il a rappelé que l’article 61 de la constitution malienne stipule que les députés sont élus au suffrage universel direct pour un mandat de 5 ans. Il a ajouté que la loi électorale prévoie également la convocation du collège électoral 60 jours avant la fin du mandat des députés.

Le ministre Koita a déclaré que le collège électoral est convoqué, le dimanche 28 octobre 2018, sur toute l’étendue du territoire national, à l’effet de procéder à l’élection des députés à l’Assemblée nationale. Il a indiqué que la campagne électorale, à l’occasion du premier tour, est ouverte le samedi 6 octobre 2018 à zéro heure et close le vendredi 26 octobre 2018 à minuit. Un second tour aura lieu le dimanche 18 novembre 2018 dans les circonscriptions où aucun candidat ou liste de candidats n’aurait obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour. La campagne électorale à l’occasion du deuxième tour est ouverte le lendemain de la proclamation des résultats définitifs du premier tour et close le vendredi 16 novembre 2018 à minuit.

« Toutes les conditions ont été réunies pour que les élections Présidentielles soient sincères. Le processus électoral a été le plus inclusive depuis l’avènement de la démocratie. Jamais un processus n’a été aussi inclusif. Ce qui a été salué par les observateurs nationaux et internationaux. Pour les élections à venir toutes les conditions seront réunies par le gouvernement », a-t-il rassuré. Avant de lancer un appel à l’endroit des uns et des autres à revenir au calme. « Aucun sacrifice n’est et ne sera de trop quand il s’agit du Mali. À partir du 4 septembre 2018, le président sortant sera reconduit pour un mandat de 5 ans par la Cour suprême pour toutes et tous les maliens », a-t-il conclu.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !

Travaux de réaménagement de l’Agence de Boulkassoumbougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de l’Agence de Boulkassoumbougou. Lisez le document d’Appel d’offres ouvert !