| |

Education nationale : Les Syndicats annoncent une grève de 14 jours à compter du mardi 21 janvier 2020

jeudi 2 janvier 2020

L’Ecole malienne est-elle repartie pour une série de grèves des enseignants comme c’est le cas depuis bientôt quelques années ? Malheureusement, une réponse affirmative s’imposera à tout observateur avertit, si le gouvernement malien ne prend pas la menace au sérieux.

Les Syndicats de l’Education signataires du 15 octobre 2016 (SYPESCO, SYNEB, SYNEFCT, SYNESEC, SYLDEF, FENAREC, COSES, SNEC), ont déposé le 2 janvier 2020, un préavis de grève de 336 heures avec rétention des notes, sur le bureau du Ministre du Dialogue social, du Travail et de la Fonction publique.

Les Syndicalistes exigent l’application immédiate de l’article 39 de la Loi N° 2018-007 du 16 janvier 2018, Portant Statut du personnel enseignant de l’Enseignement secondaire, de l’Enseignement fondamental et de l’Education préscolaire et spéciale.

Aux termes de ce dispositif, « Toute majoration des rémunérations des fonctionnaires relevant du statut général des fonctionnaires s’applique de plein droit au personnel enseignant de l’enseignement fondamental, secondaire, de l’éducation préscolaire et spéciale ».

Et, c’est sur la base de cette disposition, que les Syndicats d’enseignants réclament depuis bientôt deux ans, au gouvernement les 20% de la nouvelle grille alloués aux fonctionnaires relevant du statut général, signé entre le gouvernement, l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) et le Conseil national du patronat du Mali (CNPM).

Et, mieux, les Syndicalistes se fondent aujourd’hui sur le fait que le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, s’est engagé, le 4 octobre 2019, lors d’une rencontre à mettre sur pied une commission, pour accorder aux enseignants l’avantage des 20% de la nouvelle grille avant la fin de l’année 2019.

En attendant, la satisfaction de cet engagement du Premier Ministre, dans leur préavis de grève, les enseignants, à travers leurs différentes structures syndicales, sont formels : « Les Syndicats de l’éducation bien que disposés au dialogue se réservent le droit d’observer une grève de 14 jours soit 336 heures allant du mardi 21 au vendredi 24 janvier 2020, du lundi 27 au vendredi 31 janvier 2020 et du lundi 3 au vendredi 7 février 2020 inclus, si la revendication ci-dessus citée n’est pas satisfaite ». En nota bene, ils ont précisé que « la rétention des notes est avec effet immédiat ».

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav