Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Education des enfants déficients mentaux : La SONATAM fait un don de 3 500 000 FCFA à l’Amaldeme

mardi 26 novembre 2019

Le siège de l’Association Malienne de lutte contre la Déficience Mentale chez l’Enfants (AMALDEME) a servi de cadre, le jeudi 21 novembre 2019, à la cérémonie de la remise de don de matériels didactiques et d’assainissement d’une valeur de 3 500 000 FCFA, offert par la Société Nationale des Tabacs et Allumettes du Mali (SONATAM).

Yassimina Sanogho, Présidente de l’Amaldeme, a présidée la cérémonie. A ses cotés, il y avait Mamadou Diabaté, Secrétaire Général du Comité Syndical des Travailleurs de la Sonatam, Kanouté Nana Abdoulaye, représente du Directeur national du Développement Social et Madou Diarra, chef de quartier de Lafiabougou-Bougoudani.

Depuis plusieurs années, les travailleurs de la Sonatam appuient l’Amaldeme dans le cadre de l’éducation des enfants déficients mentaux. Cette année, ils ont remis à la disposition du Centre de l’Amaldeme du matériel didactique composé de cahiers, de bics, de crayons, et du matériel d’assainissement composé de brouettes, de poubelles, des dabas, des râteaux. Ce dont a une valeur d’e environ 3 500 000FCFA.

Mamadou Diabaté, Secrétaire Général du Comité Syndical des Travailleurs de la Sonatam, dira que ce geste symbolique n’est pas fait au hasard. « Le matériel didactique va permettre à l’Amaldeme d’améliorer la qualité de la formation des enfants déficients mentaux. Et le matériel de l’assainissement contribuera à l’entretien de l’environnement. Et, surtout à améliorer notre santé de tous les jours » a-t-il indiqué. Avant de dire que les travailleurs de la Sonatam ont un souci réel dans l’exécution des œuvres sociales, et ce don servira comme un exemple de promotion de la citoyenneté.

Il a ensuite lancé un appel à l’endroit des autorités, des personnes de bonne volonté et les partenaires financiers, à se servir de cet exemple de solidarité pour emboiter le pas aux travailleurs de la Soantam. « Les enfants déficients mentaux ont besoin du soutien de tous. Chacun de nous doit s’intéresser, aider et appuyer le Centre de l’Amaldeme afin qu’il puisse avancer dans la lutte contre la déficience mentale chez l’enfant », a-t-il déclaré.

Pour sa part, Yassimina Sanogho, présidente de l’Amaldeme, dira que sa structure est une association qui œuvre pour la promotion et la défense des droits fondamentaux des personnes handicapées en général et des enfants déficients mentaux en particulier.

Aux dires de la présidente, la Sonatam est l’une des partenaires privilégiés et le premier comité syndical du Mali qui demande à ses membres de cotiser pour appuyer l’Amaldeme. « En juin 2016, la Sonatam a organisé une journée de solidarité au sein du CMPE (centre medico-psycho-éducatif de l’Amaldeme). Et les travailleurs ont tenu la promesse de retenir un montant de 2 000 F sur le salaire de leurs salaires pendant un an, pour contribuer à la prise en charge des enfants déficients intellectuels. En 2017, une centaine de moustiquaires imprégnées de deux places ont été offertes », a-t-elle rappelé. Au terme de son intervention, Yassimina Sanogho, présidente de l’Amaldeme, dira que le partenariat scellé entre le comité syndical de la Sonatam et l’Amaldeme réconforte beaucoup et fait des travailleurs de cette entreprise, de partenaires privilégiés sur qui, l’Amaldeme peut compter.

La cérémonie s’est clôturée par la visite des différentes sections d’éducation au sein de l’Amaldeme, à savoir la section orthophonie, psychologie, éducation spécialisée, et ergothérapie.

Mohamed CAMARA

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.