Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Education : Collège Horizon s’appellera désormais « Les écoles Maarif de Turquie au Mali »

mercredi 23 août 2017

La représentation de la Fondation Maarif au Mali a animé un point de presse le lundi 21 Août 2017 à la Maison de la presse. Cette rencontre a permis aux membres de la Fondation de rassurer le personnel enseignant et tranquilliser les parents d’élèves sur la situation qui prévaut au Collège Horizon depuis un certain temps. Au paravent, les établissements du Collège Horizon étaient gérés par la Confrérie Fetulah Gulen, à qui, les représentants de la Fondation Maarif leurs reprochent une mauvaise gestion.

Le 6 Août 2017, Hasan Yavuz, émissaire du Président Turc, a rencontré le Président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keita, dans le cadre de la gestion des établissements du Collège Horizon. Ainsi, celui-ci a obtenu des autorités maliennes le transfert des écoles du Collège Horizon à la fondation Maarif. Dès lors, les rumeurs circulaient faisant état de la fermeture de ces établissements. Cela a commencé à désorienter le personnel enseignant et à inquiéter les parents d’élèves.

Issiaka Diarra, Président local de la Fondation Maarif au Mali, a indiqué que l’objectif principal de cette rencontre était d’édifier l’opinion nationale et internationale sur la situation qui prévaut dans les écoles du Collège Horizon.

« Depuis un certain temps des rumeurs circulent concernant la fermeture des établissements scolaires Collège Horizon au Mali. Ces amalgames et intoxications autour de ce sujet visent à pousser le personnel et les parents d’élèves à la révolte contre le Ministère de l’éducation et l’ensemble du Gouvernement. Contrairement aux rumeurs, il s’agit du transfert de sa gestion à l’autorité turque qui à son tour, a confié la gestion à la Fondation Maarif de Turquie », a-t-il déclaré.

A l’en croire, ce changement est positif en ce sens qu’il est rentable pour le personnel enseignant et les parents d’élèves. « Le Collège Horizon appartient maintenant à l’état Turc qui a confié sa gestion à la Fondation Maarif. D’ailleurs, les administrateurs viendront bientôt et donneront un nouveau nom aux établissements Collège Horizon qu’est : ’’les écoles Maarif de Turquie au Mali’’. Le personnel enseignant malien et subalterne resteront et verront leur salaire amélioré. Les frais de scolarité des élèves seront revus à la baisse », a-t-il expliqué.

Selon Issiaka Diarra, le Mali n’est pas le premier pays dans lequel la confrérie de Fetulah a été expropriée des établissements scolaires. Il a cité le Sénégal, la Mauritanie, la Gambie, la Guinée, le Kenya, le Rwanda etc. « les adeptes de Fetulah sont des apatrides puisqu’ils n’ont plus le droit de fouler le sol de la Turquie au risque d’être en tôle. Leur page est tournée à l’horizon même si malgré tout, ils continuent la propagande pour faire croire au Père Noël. C’est fini pour eux. Un délai de rigueur leur est donné pour libérer les lieux tout en laissant les locaux et les matériels scolaires en bonne et due forme », a-t-il déclaré.

Au nom du collectif des enseignants du collège, Modibo Sidibé a déploré le fait que le personnel enseignant n’a pas été associé aux négociations du transfert. Néanmoins, M. Sidibé a assuré la disponibilité des enseignants à accompagner la nouvelle équipe. « On espère que la Fondation prendra en compte nos préoccupations qui sont entre autres la préservation de nos emplois, l’amélioration de nos conditions de vie et de travail », a-t-il souhaité.

Puis, il a ajouté que les enseignants veulent désormais être associés à toutes les décisions de la nouvelle administration en vue de créer un climat de confiance dans l’intérêt des écoles Collège Horizon.

Il importe de souligner que la Fondation Maarif de Turquie est un organisme éducatif soutenu par l’Etat Turc. Elle est le représentant officiel de la Turquie dans le domaine de l’enseignement du préscolaire au doctorat. Elle a été créée par la loi n° 6721 le 17/06/2016 et publiée dans le journal officiel de la Turquie le 20/06/2016 N° 29756.

Moussa Mallé SISSOKO

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques