Version imprimable de cet article Version imprimable | |

EDUCATION SEXUELLE : Un livret destiné aux élèves du second cycle

samedi 27 octobre 2018

L’Académie d’enseignement de Ségou a abrité, du 9 au 18 octobre 2018, un atelier de conception d’un livret pour favoriser les apprentissages chez les élèves du second cycle. La cérémonie d’ouverture était présidée par Mme Sylla Fatoumata Cissé, conseillère technique genre au ministère de l’Education nationale. Elle a été marquée par trois interventions.

Prenant la parole le premier, M. Bagara Z. Coulibaly, chef de la Division des programmes scolaires de la Direction nationale de la pédagogie (DNP), en plaçant l’atelier dans son contexte, a rappelé les activités en cours au niveau de la DNP dans le cadre du partenariat avec les autres ONG et agences onusiennes. Avant de déclarer que l’élaboration du livret est une étape capitale du processus.

Quant au représentant du Bureau de l’Organisation des Nations unies pour l(Education, la Science et la Culture (UNESCO) au Mali, M. Amadou Guittèye, il a réitéré l’accompagnement de son organisation à l’élaboration du livret. Il a ensuite, transmis les salutations du chef du Bureau de l’UNESCO au Mali et celui du projet KOICA pour l’instauration d’une éducation complète à la sexualité dans les écoles du Mali, encore appelée la santé de la reproduction.

Pour sa part, Mme Sylla Fatoumata CISSE, représentant le ministre de l’Education nationale à cette cérémonie, a rassuré les participants et toutes les agences onusiennes que le département prendra toutes les dispositions en vue de l’intégration de l’éducation sexuelle dans les curricula de tous les autres et types d’enseignement au Mali. Selon elle, ce livret va renforcer les connaissances et compétences des élèves du second cycle qui agiront aussi sur les communautés.

Au cours de cet atelier, huit thématiques ont été abordées par les quatre (04) groupes qui ont été mis en place. Il s’agit de : Relations interpersonnelles (familles, engagement sur le long terme, mariage et parentalité ; Valeurs, Droits, Culture et Sexualité (droits de l’homme et Sexualité, Culture, Société et Sexualité) ; Comprendre la notion de genre (Egalité des genres, stéréotypes et préjugés, Violences basées sur le genre) ; Violence et sécurité (Consentement, vie privée et intégrité physique, Utilisation en toute sécurité des Technologies de l’Information et de la Communication) ; Compétences pour la santé et le bien-être (Normes et influences des pairs sur le comportement sexuel, Techniques de communication, de refus et de négociation) ; Corps et développement humain (Reproduction, Puberté) ; Sexualité et comportement sexuel (Sexe, sexualité et cycle de la vie sexuelle, Comportement sexuel et réponse sexuelle) ; Santé sexuelle et reproductive (Grossesses et prévention de la grossesse, Stigmatisation associée au VIH et au SIDA, traitement, soins et soutien).

A n’en pas douter, ce livret va permettre de renforcer les compétences des jeunes filles et garçons scolarisés de l’enseignement fondamental 2 sur les notions liées à l’éducation complète à la sexualité au regard d’une puberté de plus en plus précoce au niveau de ce public cible très vulnérable. Il comblera aussi le déficit d’information lié aux nombreux problèmes de santé auxquels s’exposent les adolescents/jeunes notamment ceux du milieu scolaire.

Il s’agit entre autres, des rapports sexuels précoces et non protégés avec comme conséquences des Infections sexuellement transmissibles (IST) notamment l’infection au Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH) ; grossesses précoces qui peuvent aboutir à des avortements ; grossesses non désirées pouvant être cause de décès de la mère et de l’enfant ; violences et abus sexuels ; pratiques traditionnelles néfastes : mariage précoces, excision.

Cette dimension de l’éducation sexuelle est prise en comte dans le second Programme Décennal II, qui est actuellement en cours d’élaboration et qui couvrira la période 2019-2029. Il engagera les acteurs et partenaires de l’école a accordé une place de choix à la gestion des questions de santé des jeunes et adolescents en milieu scolaire et communauté.

Ont pris par à cet étalier les agents de la Direction Nationale de la Pédagogie (DNP) ; Direction Nationale de l’Enseignement Fondamental (DNEF) ; Inspection Générale de l’Education Nationale (IGEN) ; Direction Nationale de l’Enseignement Normal (DNEN) ; les Académies d’enseignements ; le CERPOD, les partenaires techniques et financiers (UNESCO et l’UNICEF) et certaines ONG comme ENDA/Mali,
Il a été financé par le Bureau de l’UNESCO dans le cadre du projet KOICA qui comprend trois agences des Nations unies (FNUAP, UNESCO et ONU FEMME).

Yoro SOW
L’INTER DE BAMAKO

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en