Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Défense du territoire national : Le Mali vient de se doter de 4 aéronefs

lundi 9 octobre 2017

Le jeudi 5 octobre 2017, s’est tenu au ministère des affaires étrangères sis à Koulouba, le 19ème point de presse hebdomadaire du Gouvernement. Comme d’habitude les ministres étaient accompagnés par Abdoul Karim Konaté, ministre du commerce, porte-parole du gouvernement.

Lors de ce 19ème numéro, le ministre porte-parole du gouvernement a rappelé qu’un certain nombre de projets de décret ont été adoptés en conseil des ministres.

Les points qui étaient à l’ordre du jour de ce point de presse sont entre autres : Les différents projets et décrets portant convocation du collège électoral à l’effet de l’élection des conseils communaux dans 59 communes sur 703 dans lesquelles les élections de novembre 2016 avaient rencontré des difficultés, des conseillers de cercle, des conseillers des régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao et Kidal, et la campagne électorale à l’occasion des conseillers du district de Bamako.

Au titre de la communication écrite, le ministre en charge de l’économie numérique et de la communication, a fait sa communication sur la note conceptuelle sur l’octroi de la 4ème licence de télécommunication au Mali et le projet de décret portant création, organisation, modalité et fonctionnement du comité de pilotage et mise en place du point d’échange internet au Mali.

Le sujet d’actualité, évoqué lors de cette rencontre est la montée en puissance de notre armée à travers l’acquisition du vecteur aérien de l’armée de l’air qui a été présenté par le ministre en charge de la défense. Abdoulaye Diop, ministre en charge des affaires étrangères, a évoqué le dernier rapport des Nations Unies sur la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. Kassim Tapo, ministre des droits de l’homme a parlé du rapport de l’ONG qui a fait l’état des actions de notre armée au centre du pays. Aussi Abdoul Karim Konaté, ministre du commerce a informé et a donné quelques précisions sur le déplacement du Premier ministre qui doit aller en Europe (en France et en Belgique) à partir du 8 au 15 octobre 2017.

Tienan Coulibaly, ministre de la défense a fait une communication sur la montée en puissance de notre armée à travers l’acquisition de vecteur aérien de l’armée de l’air. Le ministre dira qu’en 2015 le gouvernement a soumis à l’assemblée nationale une loi d’orientation et de programmation militaire, qui prend en charge de la vision du Président de la République pour l’armée Malienne. Cette vision est une reforme de l’armée en terme d’organisation. Cette loi selon lui est une réforme en profondeur au titre de la formation, des effectifs, des infrastructures, et des équipements en terme militaire (les armements, les véhicules, mais aussi les aéronefs).

« Une armée ne peut être puissante que lors que son armée de l’air est puissante », a indiqué le ministre. Avant d’ajouter que ces aéronefs ont été acquis dans le cadre de la LOPM et sur les ressources propres de l’Etat Malien. Avant de parler de leur nature : aéronefs de transport et de chasse.

Tièma Huber Coulibaly, ministre en charge de l’administration territoriale, a presenté les différents projets et décrets qui ont convoqué le collège électoral à l’effet de l’élection des conseils communaux dans 59 communes sur 703 dans lequel les élections de novembre 2016 avaient rencontré des difficultés. Egalement à l’effet délire les conseillers de cercles au suffrage universel pour la première fois. Aussi l’élection des conseillers régionaux au suffrage universel pour la première fois. Et d’élire les conseillers du district de Bamako.

Le ministre Tièma a indiqué que la date qui a été retenue pour la tenue de ces élections, est le 17 décembre 2017. Il s’agira d’élection couplée et sur l’ensemble du territoire.

Les régions qui ne sont pas concernées sont celles de Ménaka et Taoudéni. Pour plus de précisions, il dira que le processus législatif est en cours pour la mise en place des collectivités territoriales. « Le 17 décembre, le collège électoral sera convoqué afin de faire ces trois élections », a souhaité le ministre Coulibaly.

Modibo Arouna Touré, ministre de l’économie numérique et de la communication, a souligné qu’en conseil des ministres deux textes ont été adoptés en ce qui concerne son département. Il s’agit d’un projet de décret portant sur la note conceptuelle, sur l’octroi de la 4ème licence de télécommunication au Mali et le projet de décret portant création, l’organisation et mise en place d’un comité de pilotage chargé de la mise en place de point d’échange d’internet au Mali. Cela permettra d’une part de diminuer les coûts, d’autre part d’accélérer la connectivité du débit, d’opérationnaliser et d’optimiser la bande passante à l’internationale. Cela fera une économie d’échelle aux fournisseurs à internet quand il s’agit de trafic.

Le ministre Touré a souligné qu’un comité technique sera présidée par le ministre en charge de la télécommunication et qui sera mise en place et appuyer par un consultant expert. La durée prévue est de 6 mois.

Le ministre des droits de l’homme et de la réforme de l’Etat, est revenu sur la mission qu’il y a effectuée dans la région de Mopti. Après cette mission le ministre a effectué un autre voyage à Genève au près du haut-commissariat des droits de l’homme où il a rendu compte de la mission précédente et où il fait part de toutes les mesures prisent au Mali pour assurer la protection et la promotion des droits de l’homme. Au cours de ces missions, il a échangé avec l’ensemble des partenaires pour la préparation du rapport de l’examen universel, le troisième aura lieu au mois de janvier. Aussi il a parlé de la rencontre qu’il y a avec Mme Korine, directrice des recherches au sahel, qui a fait le rapport reprochant différentes violations de droit de l’homme à nos forces des armés.

« Nous allons continuer les investigations. Je vais saisir la commission indépendante pour qu’elle fasse son travail et s’il y a des faits avérés on tirera les conséquences, on engagera les procédures judiciaires et disciplinaires éventuels », s’est-il engagé.

Bintou COULIBALY (stagiaire)

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en