| |

Crise à Bamako : Le Festival International des Bwa reporté à une date ultérieure

mardi 25 mai 2021

En principe le Festival International des Bwa (FIBWA) devait se tenir du 25 au 29 mai 2021, à la Place du cinquantenaire à Bamako. Au regard de la crise politique consécutive à la mise en place du Gouvernement du Premier Ministre Moctar Ouane II, en toute responsabilité, les organisateurs de la manifestation ont décidé de son report. L’information a été donnée par Michel Zerbo, Président du Comité d’organisation du FIBWA, lors d’un point de presse le 25 mai 2021, à la Maison des Jeunes.

Tout était pratiquement prêt pour démarrer la première édition du FIBWA ce 25 mai 2021. Les installations étant terminées à la place du cinquantenaire. Des groupes d’artistes en provenance du Burkina Faso et de plusieurs localités du pays Bwa étaient déjà arrivés à Bamako. Mais, l’homme propose et Dieu dispose.

Au regard des développements de dernières minutes sur la scène politique au Mali, de façon raisonnable, il est impossible d’organiser une manifestation populaire dans un tel contexte. Soucieux des difficultés que vit le Mali actuellement et au regard de la grande préoccupation du peuple malien quant à son devenir, en bon citoyens maliens, les organisateurs du FIBWA ont décidé du report de leur manifestation.

« En raison de la situation politique qui prévaut dans le pays, nous, organisateurs du festival international des Bwa (FIBWA), avons décidé du décalage dudit festival, afin de le tenir dans un climat de quiétude et d’apaisement social », a déclaré Michel Zerbo, en sa qualité de Président du Comité d’Organisation. En définitive, la manifestation aura lieu à une date ultérieure qui fera l’objet d’un communiqué au moment opportun.

« Nous informons l’opinion national et international que le festival international de bwa, tant attendu, tant désiré, se tiendra à une date ultérieure pour des raisons liées aux agendas des troupes venues du buwatun, dont les dates de retours étaient déjà prévues et convenues. Et, le lieu retenu demeure la place du cinquantenaire de Bamako comme initialement prévu », a-t-il ajouté.

A cet effet, il a lancé un vibrant appel à toute la communauté Bwa désireuse de la tenue du FIBUWA et aux passionnés de la culture Bwa, de répondre massivement au rendez-vous, au moment venu.

Il a présenté, au nom du Comité d’organisation, toutes ses excuses aux différentes troupes qui avaient déjà fait le déplacement de Bamako. Ce sont : les troupes de MAHOU avec les masques bwa, du Burkina Faso, de Sokoura, de Sienso de Perakuy, de Ouena et l’international conteur bo Alexandre Coulibaly.

Il a également présenté ses excuses pour les désagréments que ce report pourrait causer aux Ambassadeurs de la musique bwa à Bamako que sont : KOKO Dembélé, Delphine Mounkoro, Virginie Dembélé, Salomé Dembélé et la troupe de Kassim Keita, pour ne citer que ceux-ci.
Convaincu que ce n’est qu’une partie remise, il a lancé une invitation à tous les Bwa et à tous les bamakois, à une mobilisation générale au rendez-vous de la célébration de la culture bwa, afin de la magnifier et de l’admirer dans toutes ses dimensions.

« Nous, organisateurs du FIBWA, restons engagés et déterminés avec l’appui de nos partenaires pour la réussite de cette première édition du festival international Buwa ( FIBWA ), qui aura lieu à une date ultérieure », a-t-il conclu.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav