• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Décès de 48 migrants maliens : L’AME invite l’Union Européenne à revoir sa politique migratoire

    « 48 migrants maliens ont péri dans la méditerranée en tentant de se rendre en Europe considérée comme un eldorado, mais les migrants maliens fuient surtout la misère et le chômage », a indiqué L’Association Malienne des expulsés (AME) dans une déclaration publiée

    Nouveau Gouvernement : Le parti FARE dénonce « la redistribution des situations de rente au sein de la majorité présidentielle »

    « Le parti FARE a pris note de la formation d’un nouveau gouvernement le 30 décembre 2017. Il constate cependant que loin des préoccupations des Maliens, l’objectif premier du remaniement semble être la redistribution des situations de rente au sein de la

    Ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale : Tiéman Hubert Coulibaly s’installe

    Suite à la formation du nouveau Gouvernement dirigé par Monsieur Soumeylou Boubèye MAÏGA, Premier ministre, Chef du Gouvernement, les ministres sortant et entrant des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, respectivement S.E.M. Abdoulaye DIOP

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Contrôle citoyen de l’action publique : Le Conseil de national de la société civile forme ses membres

    jeudi 25 mai 2017 , par Assane Koné

    Dans le but de renforcer les capacités de ses membres dans la gouvernance financière et le Contrôle citoyen de l’Action publique, le Conseil national de la société civile, a initié un atelier du 25 au 27 mai 2017, sur le thème : Contrôle citoyen de l’Action publique et le budget citoyen. L’atelier qui a lieu dans les locaux de l’OMAES en Commune V du District de Bamako, est organisé en partenariat avec MEF et CARFIP.

    Le Conseil national de la société civile du Mali s’est inscrit dans un processus de consolidation de ses acquis sur la veille citoyenne, la redevabilité dans la gestion des Finances Publiques et l’accessibilité de l’information aux citoyens, par l’élargissement de sa base et la formation de ses membres.

    Si de tout temps, le Conseil national de la société civile du Mali a été soutenu, pour cela, par des partenaires financiers internationaux, pour une fois, il bénéficie de l’appui financier du Gouvernement du Mali à travers la Cellule d’Appui à la réforme des Finances publiques (CARFIP).

    Par ce soutien, l’Etat voudrait que la société civile puisse jouer pleinement son rôle dans l’atteinte des résultats prévus de la mise en œuvre du Plan d’Action gouvernementale pour l’Amélioration et la Modernisation de la Gestion des Finances Publiques, actuellement renouvelé sous une nouvelle version appelée le Plan de réforme des finances publiques au Mali (PREM).

    Amadou Boubacar Tékété, au nom du Conseil national de la société civile, a félicité le ministère de l’économie et des Finances et la CARFIP qui sont les acteurs principaux de l’élaboration et la mise en œuvre des réformes des Finances Publiques au Mali. Il a aussi remercié le Gouvernement pour son soutien à la société civile.

    Dans leurs attentes, les participants, tous responsables du Conseil national de la société civile du Mali, venus des régions de Kayes, koulikoro, Mopti, Tombouctou, Gao et le District de Bamako, ont souhaité une meilleure connaissance du Contrôle citoyen de l’action publique. Ils ont souhaité avoir des outils qui vont les aider à influencer la gouvernance financière du pays.

    Pour satisfaire cette soif de savoir des participants, Boubacar Macalou, consultant formateur, a concocté un programme de formation qui doit en principe prendre en charge tous leurs préoccupations.

    En plus de la justification du contrôle citoyen de l’action publique et de ces objectifs, il se propose d’édifier les participants sur les fondements juridiques du contrôle citoyen de l’action publique.

    Il a aussi annoncé qu’il va entretenir les participants sur les préalables, les conditions requises, les principes, les étapes du processus, les avantages et les acteurs du Contrôle citoyen de l’action publique.

    En ce qui concerne les mécanismes du contrôle citoyen de l’action publique, le consultant formateur se propose d’édifier les participants sur des outils tels que : la fiche d’évaluation par la communauté, la grille pouvoirs/intérêts, la grille des 4 R.

    En plus du budget sensible au genre, les participants pourront être initiés au suivi-évaluation participatif et au budget participatif.

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce