Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Compagnie Nama : Les marionnettes venues avec un conte théâtralisé

jeudi 15 mars 2018

Dans le cadre de la 10ème édition du MASA, les arts de la rue ont investi l’Espace Léon Robert du Palais de la Culture de Treichville, le mercredi 14 mars 2018. Fruit d’une résidence de création soutenue par la Coopération suisse au Mali, « Le lièvre sauva les chèvres », le nouveau spectacle de la Compagnie Nama, a été une véritable attraction au Masa 2018 à Abidjan.

« Le lièvre sauva les chèvres », est une théâtralisation d’un conte populaire manding, avec les marionnettes et les masques, destinée aux enfants, mais qui peut intéresser tous les publics, même les adultes, comme ce fut le cas le 14 mars 2018 au Palais de la culture.

Dans ce spectacle de 45 minutes, les marionnettes et masques, sont mis en scène, pour raconter une merveilleuse histoire, dont la moralité est : « Partout où vous allez, il faut s’efforcer à être juste, bon, tolérant et humain ».

Sous la houlette de Yacouba Magassouba et de Boukary Ombotimbé, respectivement Directeur et Directeur artistique de la Compagnie Nama, huit marionnettistes, dans un jeu de personnages bien maîtrisé, captent l’attention du public. L’histoire est simple. Des chèvres décident d’aller vendre des noix de colas. Sur le chemin, elles rencontrent le lièvre qui décide de les accompagner. Une pluie les surprend et le lièvre les invite dans une grotte, qui malheureusement est l’abri d’une hyène. La chèvre va jouer de toute son intelligence pour solliciter le lion qui va venir tirer les chèvres des griffes de l’hyène. Mais, l’approche artistique qui a consisté à théâtraliser un conte populaire, dégage une nouvelle piste qui pourrait faire revivre les contes africains, en perte de vitesse.

La Compagnie Nama a été créée en 2010. Elle s’est fixée l’objectif de promouvoir la culture traditionnelle des marionnettes maliennes au-delà des frontières. Pour cela, la Compagnie fait des contes théâtralisés avec des marionnettes géantes, des marionnettes à fils, des marionnettes à tiges et des masques.

Dédiée à la promotion des arts de la rue, avec la forme volonté de permettre à tout le monde un accès à la création et à la production artistique, la Compagnie Nama, aux derniers jeux de la Francophonie à Abidjan, a remporté la médaille d’argent.

Assane koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques