• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Election présidentielle au Mali : l’Appel au calme du Consortium Panafricain des Observateurs Electoraux de la Société Civile Africaine et de la Diaspora en Europe

    « Cette proclamation provisoire qui provient après une centralisation et consolidation des résultats en toute transparence devant les représentants des candidats et aussi en présence d’observateurs nationaux et internationaux, notre Consortium se félicite que

    Présidentielle au Mali/ MIOE-O2A : « le 2ème tour de l’élection présidentielle … a été libre, transparente et équitable »

    « La mission Internationale d’Observation Electorale des ONG et Associations Africaines (MIOE-O2A) considère que le second tour de l’élection présidentielle du 12 août 2018 a été libre, transparente et équitable ». La déclaration a été faite Tetevi Nyatefe Eli,

    Second tour de la présidentielle au Mali : Que dit la Mission d’observation électorale de la société civile africaine ?

    "Nonobstant quelques insuffisances, La mission d’observation électorale de la société civile africaine (LA MOESCA) s’accorde pour affirmer que le deuxième tour de l’élection présidentielle du 12 aout 2018 en République du Mali s’est déroulé dans un climat apaisé,

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Commission vérité, justice et réconciliation : La MUNISMA vole au secours des victimes à hauteur d’un million de dollars

    mercredi 10 janvier 2018 , par Assane Koné

    Le lundi 8 janvier 2018 a eu lieu la cérémonie de signature du protocole d’accord entre la commission vérité justice et réconciliation (CVJR) et la MUNISMA. Ce protocole porte sur le financement d’un projet d’appui à l’opérationnalisation de la CVJR.

    Le projet d’appui à l’opérationnalisation de la CVJR dont le montant s’élève à un millions de dollars est financé par le fonds fiduciaires des Nations Unies en appui à la paix et à la sécurité au Mali.

    Koen Davidse, le représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations Unies au Mali, au nom de la MINUSMA, a souligné dans son intervention que cet appui vise à amplifier le travail de la CVJR, à l’endroit des victimes. Selon lui, la signature du protocole d’appui à l’opérationnalisation de la CVJR, s’inscrit dans la volonté de transcender les douleurs et les larmes, non pas pour oublier, mais pour offrir un apaisement et une réparation aux victimes.

    Il a ajouté que cette initiative vise à consolider les capacités opérationnelles de la CVJR, notamment par le renforcement des actions entreprises par l’ensemble de ses antennes régionales.

    Avant de préciser que les objectifs clés de ce projet d’appui à l’opérationnalisation de la CVJR, s’articulent autour de trois points essentiels : faciliter la documentation des abus des violations, faciliter l’identification des préjudices subis par les victimes en vue de l’élaboration d’un programme de réparation, et soutenir une adhésion populaire au processus de la recherche de la vérité.

    Il a salué l’engagement de la CVJR qui œuvre inlassablement à construire un chemin vers la reconstruction nationale et la justice.

    Ousmane Oumarou Sidibé, le président de la CVJR, à l’entame de ces propos, a remercié la MINUSMA pour ce geste qui permettra de faciliter le travail des antennes régionales et soulagera les victimes. « La MINUSMA est un partenaire stratégique de la CVJR. Dès le départ, nous avons fait le premier pas ensemble. Nous avons reçu l’accompagnement de la MINUSMA dans le renforcement des capacités de nos équipes sur le terrain. Ceci a été important dans la qualité du processus », a-t-il déclaré.

    Avant d’ajouter que depuis sa création en 2014, la CVJR est appuyée financièrement par la MINUSMA, qui vient de mettre à leur disposition une salle informatique pour les bases de données.

    Ce geste est particulière important car il met exergue les axes stratégiques de la MINUSMA, notamment tout ce qui concerne les aspects de la recherche de la vérité. Aussi Il y aura un accompagnement important dans le déroulement des enquêtes, dans la mobilisation d’expertise. « Il y a un point important dans le programme de cette année qui est prévu dans le protocole : les audiences. Ce sera un moment très important dans la visibilité de la CVJR », a indiqué son président.

    Aussi il a ajouté que la CVJR a 5 antennes à travers le pays, 7000 dépositions des victimes on été recensé à la date d’aujourd’hui. Une équipe mobile sera déployée sur terrain.

    Cette cérémonie a été clôturée par une visite de la salle informatique financée par la Minusma pour la centralisation des données et la centrale thermique d’informatique déjà dans la quelle sont déployées les équipes de la CVJR.

    Bintou COULIBALY

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce