Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Coalition Malienne des Droits de l’Enfant : L’heure de l’auto-évaluation pour partir sur de nouvelles bases

mercredi 24 juillet 2019

Dans le cadre d’une activité visant à renforcer la Coalition Malienne des Droits de l’Enfant (COMADE), une rencontre d’échange de deux jours a été organisée avec les partenaires et les membres de cette organisation faitière. C’était le mardi 23 juillet 2019 au siège du groupe de recherche action droit de l’enfant Mali (GRADEM). L’objectif était de faire l’évaluation de cette organisation, faire l’état des lieux de son fonctionnement, voir là où il y a des insuffisances, comment la renforcer afin d’assurer la conservation de ces acquis pour la réalisation des objectifs attendus.

Lazare Kuadio, conseiller technique protection de l’enfant de Save the Children Mali, a estimé que la COMADE est une faitière très importante, avec laquelle ils souhaitent avoir une alliance et collaborer sur les initiatives de projets et de protection de l’enfant à l’échelle nationale et internationale.

Le conseiller technique protection de l’enfant de Save the Children Mali a indiqué que toutes les organisations internationales qui travaillent dans le domaine de la protection de l’enfant ne peuvent pas à elles seules mener toutes les initiatives, donc c’est une opportunité de travailler avec la COMADE. pour ce faire, la COMADE qui traverse des moments difficiles en termes de restauration, c’est une occasion pour eux de l’accompagner dans ce nouvel élan et de faire en sorte que cette organisation soit viable et qu’elle puisse conduire les différentes missions qui vont lui être confiées.

A ses dires, Save the Children Mali, compte accompagner la COMADE à travers le renforcement des capacités, en assurant que cela soit adapté au besoin et souhaite collaborer avec elle dans la réalisation d’un projet qui vise le renforcement de la société civile. Donc cela va se faire au niveau technique, et également au niveau financier. D’après lui l’objectif c’est d’évaluer la COMADE et y déceler des points forts pour se préparer dans une collaboration avec cette structure faitière.

« C’est une belle mission et qui est indispensable. Cela sera dans l’avenir, la seule organisation qui sera capable de travailler en défendant de façon transversale sur toutes les questions de protection de l’enfant », a-t-il indiqué.

Selon son conseiller, Save the Children Mali est une organisation internationale qui est basée aussi Mali et très active dans plusieurs programmes au niveau de la santé, de l’éducation et l’intervention en urgence. Elle emploie près de 400 personnes avec un bureau dans certaines régions du Mali. Notamment, Bamako, Sikasso, Kayes, Mopti et à Gao. Il a espéré que cette évaluation soit concourante à un financement pour qu’ils puissent plus rapidement s’engager dans une collaboration avec la COMADE.

Pour sa part, Antoine Akplogan, président de la Coalition Malienne des Droits de l’Enfant (COMADE), a souligné que la COMADE est une association humanitaire, apolitique, laïque et à but non lucratif. Sa durée d’existence est illimitée, elle a pour but de promouvoir et de défendre les droits de l’enfant au Mali. Mandatée par l’assemblée générale de la COMADE le 15 décembre 2018, le nouveau bureau est composé de 21 structures. Il a pour devoir de rendre les instances et les organes de la COMADE opérationnels et de contribuer ensuite à la promotion et la défense des droits des enfants du Mali. Pour ce faire, selon lui la COMADE a besoin de tous les acteurs de la chaine de protection de l’enfance. « La COMADE relève ce défi et entend jouer cet interface de coordonner, d’observer, de conseiller, d’agir, d’évaluer et de rendre compte », a déclaré M. Antoine.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.