• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Mouvement ON A TOUT COMPRIS « Waati Sera » : « Nous ne sommes point des extrémistes »

    « Nous ne sommes point des extrémistes, nous estimons que nos interrogations à l’endroit de la diplomatie française et notre appel au respect des valeurs républicaines méritent des réponses idoines de la part de la France. Donc, c’est une façon à nous, d’exprimer

    La MINUSMA condamne fermement l’attaque contre le camp onusien à Kidal

    Tessalit, le 22 mars 2018 – La MINUSMA condamne de la façon la plus ferme l’attaque perpétrée contre le camp de la mission à Kidal. Tôt ce matin, le camp de la MINUSMA a en effet été la cible de tirs indirects aux mortiers. Selon les rapports préliminaires, des

    Nord du Mali : Gatia-MSA annoncent la neutralisation de Almahmoud Ag Iddar Alias Mokossi

    « Almahmoud Ag Iddar Alias Mokossi le numéro trois (3) de l’organisation criminelle sévissant dans la zone, ainsi que six (6) autres bandits ont été́ neutralisés, trois (3) bandits immobilisés en instance d’être remis aux autorités, quatre (4) véhicules

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Célébration de la journée du 8 mars : L’Amicale des Femmes de l’Agetic interroge l’utilisation des TIC dans la résolution et la prévention des conflits

    mercredi 11 avril 2018 , par Assane Koné

    Dans le cadre de la Journée International des droits des femmes qui est le 8 mars, l’Amicale des Femmes de l’Agetic (AFTIC) a organisé une conférence Débat sur le thème « Le rôle de la femme et l’utilisation des TIC dans la résolution et la prévention des conflits ». C’était le samedi 31 mars 2018, dans la salle de conférence de l’Agetic.

    Nouhou Kamaté, le directeur adjoint de l’Agetic, au nom du directeur général de l’Agetic, a souhaité la bienvenue à cette conférence débat organisée par les femmes de l’Agetic. Selon le directeur adjoint, le thème de la conférence est un thème d’actualité parce qu’il s’agit de réconciliation, de prévention de conflit et d’utilisation de TIC. Comment faire de sorte que les Tics puissent contribuer à la prévention de conflits et à leur résolution ? C’est la question posée par cette conférence.

    « Nous sommes une agence de technologie et nous contribuons beaucoup à mettre en place des solutions qui puissent résoudre beaucoup de problèmes dans différents secteurs. Les tics sont transversales aujourd’hui et aucune activité ne peut se faire sans les tics si on veut être efficace », a-t-il souligné.

    Madame Daou Kadiatou Soumaré, présidente de l’Amicale, a souhaité la bienvenue aux membres de l’Amical des femmes de l’Agence des Technologies de l’Information et de la communication, à cette conférence débat.

    Selon Mme Daou Kadiatou Soumaré, cette conférence débat a pour objectif d’offrir un espace de dialogue aux femmes pour échanger sur les éventualités de prévention et de résolution de conflits à travers les outils des technologies de l’information et de la communication. Selon elle, AFTIC est une association créée dans le but de permettre aux femmes de se réunir autour de l’essentiel qui est de promouvoir les technologies de l’information et de la communication auprès des femmes.

    De son coté, Madame Mariko Assan Simbara, représentant du Ministre de l’Economie Numérique et de la communication, a profité de l’occasion pour renouveler les mots de bienvenue à tous ceux ou celles qui sont venus accompagner les femmes de l’Amicale de l’Agetic pour continuer à célébrer le 8 mars, la journée mondiale des femmes. Néamoins, elle a souligné que les femmes sont particulièrement touchées par les guerres et les conflits armés. A la fois de part leur statut de survivante et également par leur position au premier rang dans la prévention et la résolution des conflits et dans le processus de paix.

    Selon Madame Mariko Assan Simbara, les technologies de l’information et de la communication peuvent être utilisées pour monter l’image. Cette image positive les femmes autonomes, participantes et actives lors de conflits et dans la résolution des conflits.

    Avant de terminer ses propos, elle a abordé la question de l’accès et de l’accessibilité aux technologies. Ainsi, elle a rassuré que la solution à ces questions est prouver dans notre pays avec la création par le gouvernement de l’Agence de gestion de Fonds d’accès universel qui apportera un souffle nouveau dans le domaine de la communication en ce qui concerne l’extension des services et des infrastructures de communication sur tout le territoire national.

    Lamine Kané

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce