| |

Caravane Culturelle de l’Entente : Le Centre Soleil d’Afrique décide de mettre les arts visuels au service de la paix et de la cohésion sociale

jeudi 3 décembre 2020

« Promouvoir l’art visuel en favorisant le brassage entre la jeunesse Malienne à travers la formation, les échanges artistiques et interculturels et faire des arts visuels un vivier important dans la résolution des problèmes sociaux ». Tel est l’objectif de la Caravane Culturelle de l’Entente initiée par le Centre Soleil d’Afrique, avec un financement de l’Union européenne.

Le 25 novembre 2020, le Centre Soleil d’Afrique a connu une animation particulière. Ce jour-là, il a abrité la cérémonie de lancement de la Caravane Culturelle de l’Entente (CCE), financée par l’Union européenne. En plus du représentant de la Délégation de l’Union européenne à Bamako, le Ministère de la culture, de l’artisanat et du tourisme et la Mairie de la Commune IV étaient représentés.

Hama Goro, Directeur du Centre Soleil d’Afrique, a indiqué que la CCE est un projet de découverte culturelle autour des activités comme la production audiovisuelle, la peinture, la photo et la formation. « Il vise à favoriser le brassage entre la jeunesse Malienne à travers les arts visuels par des échanges artistiques et interculturels entre ressortissants de différentes communes du District de Bamako », a-t-il annoncé. Avant de dire qu’il sera exécuté en partenariat avec les Conseils nationaux des jeunes dans les communes de Bamako et les Mairies.

Pour cette première édition de la CCE, il a indiqué que le projet va durer 4 mois, avec des activités comme : les ateliers de formations à l’endroit de 10 jeunes par Commune ; la Caravane qui va sillonner Bamako pour le vernissage des expositions des œuvres réalisées par les jeunes ; les causeries débats ; la projection des films éducatifs et récréatifs prônant la paix, la cohésion sociale et le vivre ensemble ; les sketchs théâtraux ; les animations musicales et l’initiation aux pratiques et techniques d’art visuelle (photographie, peinture et réalisation vidéo…).

Selon Hama Goro, cette initiative vise à faire des arts visuels un vecteur important dans la recherche de la stabilité et l’équilibre social. Par cette activité, il espère crée une scène émulation pour l’émergence de la femme dans les métiers de l’art ; sensibiliser pour une meilleure prise de conscience de l’impact de l’art dans l’équilibre socio-économique du Mali ; et développer les arts visuels contemporains, pas seulement du point de vue esthétique, mais aussi comme un moyen de communication au Mali, …

Après cette cérémonie de lancement qui a enregistré une forte participations des responsables des différentes structures du CNJ dans les différentes de communes de Bamako, Hama Goro a annoncé qu’ils vont rapidement procéder à la sélection de 60 jeunes, en raison de 10 jeunes par commune du District de Bamako pour l’organisation de 3 ateliers de formation (Peinture, photographie et vidéo d’art). Ensuite, viendra la phase de la caravane proprement dite qui sera organisée dans le cadre du vernissage des différentes expositions dans les communes. Mais, en plus des vernissages, la caravane sera l’occasion d’organiser des projections de films, des causeries débats, contes, des sketchs et des animations musicales…

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav