Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Campagne nationale de reboisement 2019 : C’est parti pour un objectif de reboiser 34 925,7 ha

samedi 13 juillet 2019

Le Mali perd chaque année plus de 100.000 hectares de forêts. Sur 32 millions d’hectares de forêts recensés au Mali en 2002, il ne reste actuellement qu’environ 17 millions. Et, cela est très insuffisant pour la formation de nuages pouvant provoquer des pluies utiles. Face à une telle problématique, le Mali n’a pas le choix que de replanter suffisamment d’arbres pour se mettre à l’abri de surprises désagréables qui s’annoncent déjà. D’où l’initiative de la campagne nationale de reboisement.

Depuis 1995, le Mali a décidé d’initier une campagne nationale annuelle de reboisement. Le 13 juillet 2019, la tradition a été respectée. Housseny Amion Guindo, ministre de l’environnement, de l’Assainissement et du développement durable, sur le terrain de football contigu au village des pêcheurs Bozo de Badalabougou, non loin du Palais de la culture, a présidé la cérémonie de lancement de la Campagne nationale de reboisement 2019.

« L’organisation de la campagne de reboisement est la traduction de la volonté des plus hautes autorités du pays à relever le défi de la lutte contre la désertification et les effets du changement climatique qui constituent aujourd’hui une sérieuse menace pour notre survie et pour l’humanité toute entière », a indiqué le Ministre de l’environnement. Il a rappelé que depuis plus de 25 ans, notre pays organise chaque année à travers le Ministère en charge de l’Environnement, une campagne nationale de reboisement.

Selon lui, les lancements annuels de ces activités ont pour objectif principal de sensibiliser l’opinion nationale sur la nécessité d’entreprendre des actions de lutte contre la dégradation des ressources naturelles, notamment forestières et fauniques, la désertification, les effets néfastes du changement climatique, la perte de la diversité biologique pour accroitre la résilience des populations à la sécheresse.

Dans le cadre de cette édition, plusieurs actions ont été programmées :

• La sensibilisation des populations sur l’importance de la préservation de la diversité biologique, de la lutte contre la désertification et les effets du changement climatique ;
• La Production de 23 824 717 plants, toutes espèces confondues ;
• La collecte et semis de 462 286 noix de rônier ;
• La mise en place de 86 250 boutures ;
• Le reboisement de 34 925,7 ha (tous types confondus) ;
• La fixation biologique de 12773 ha de berge des cours d’eau ;
• La protection de 402 ha de digues ;
• La confection de 137 755 mètres d’ouvrages de défense et conservation des sols ;
• La restauration de 16 470 ha de terres dégradées ;
• La fixation de 453 ha des dunes et la régénération naturelle assistée de 22 610 ha.

L’édition de cette année est placée sous le thème : « l’arbre est le sceau de la vie sur terre, plantons en pour le bonheur des générations montantes ».

Le ministre a estimé que ce thème est assez révélateur et plein de significations. Selon lui, il renseigne sur l’importance capitale de l’arbre pour la vie des communautés et la nécessité de la participation de tous les citoyens à la lutte contre la désertification. « Il s’agit aussi pour chaque Malienne et chaque Malien de se sentir concerné par la préservation et la protection de l’environnement, du cadre de vie, car si chacun de nous plantait et entretenait un arbre chaque an, le Mali sera vert en quelques années », a-t-il indiqué.

En attendant, il a indiqué que la campagne 2019 vise non seulement à consolider les acquis, mais également à mobiliser toutes les forces vives de la nation autour des activités de la lutte contre la désertification.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de