| |

COVID-19 : Adama Sangaré décide de contaminer les maliens

jeudi 14 janvier 2021

Sous le prétexte de vendre des vignettes à la Mairie du District, Adama Sangaré, Maire du District de Bamako, a décidé d’exposer dangereusement les Maliens à la COVID-19. Dans le contexte de cette flambée de contamination à la COVID-19 au Mali, décider de vendre la vignette moto en un seul point ( la Mairie du District) est une volonté manifeste et un choix clair et délibéré d’exposer les maliens à la contamination. Malheureusement, c’est le choix qu’a fait Adama Sangaré, Maire du District de Bamako.

Décidément rien ne va au Mali. Pendant qu’à travers le monde des responsables politiques et administratifs, dont des élus se battent pour mettre leurs populations à l’abri de la contamination à la COVID-19, souvent en prenant des mesures impopulaires, chez nous au Mali tel n’est pas le cas. A la Mairie du District, en décidant de vendre la vignette moto, comme si nous étions en période normale, Adama Sangaré, le Maire du District de Bamako, ne cache pas le peu de considération qu’il a pour la santé de ses concitoyens. « Venez prendre vos vignettes. Nous ne sommes intéressés que par vos sous. La protection de vos petites vies en cette période de flambée de la COVID-19, ne nous préoccupe », semble être la bonne interprétation que l’on pourrait faire de la décision du Maire du District.

Au moment, où les écoles sont fermées pour éviter le regroupement des scolaires et des étudiants. Au moment, où de nombreux services publics ont adopté l’alternance pour protéger leurs travailleurs. Au moment, où des millions de francs CFA sont investis dans la communication, pour inviter les maliens au port du masque, au lavage des mains et surtout au respect des mesures de distanciation sociale. Nous sommes surpris de voir le Maire du District de Bamako, faire le choix d’exposer dangereusement les travailleurs de la Mairie et les usagers, par la vente de la vignette moto, sans avoir songé à mettre en place un dispositif de nature à éviter les grands regroupements.

En effet, le 13 janvier 2021, dans communiqué laconique largement diffusé, Adama Sangaré, Maire du District de Bamako, a « informé la population que la vente de la vignette des engins à deux roues débutera le jeudi 14 janvier 2021 à la Recette Perception de la Mairie du District, sise Place de la Liberté ». Il a ajouté que « la vente se fera tous les jours ouvrables de 8 heures à 16 heures ».

En cette période grande propagation de la contamination à la COVID-19, il est très surprenant de voir une autorité municipale qui se soucie un temps soit peu de la santé de ses concitoyens, élaboré et faire diffuser un tel communiqué. Nulle part dans son communiqué, Adama Sangaré ne laisse entrevoir que le pays est sous état d’urgence à cause de la COVID-19. Il n’annonce aucun dispositif qui puisse préserver la santé des maliens. Au contraire, l’on a l’impression qu’il est pressé d’assister au renflouement de la caisse de la Mairie, même si cela devait se faire en passant sur des corps de Maliens.

Effectivement, il est vrai que la vente des vignettes des engins à deux roues permet à la Mairie du District de renflouer ses caisses, donc celles de l’Etat. Mais, en cette période, où les autorités ont décidé qu’il n’y ait pas de regroupements de plus de 50 personnes, nous pensons que plus que jamais, Adama Sangaré devait songer à la décentralisation tant souhaitée de la vente des vignettes des engins à deux roues.

Le fait de vendre la vignette moto en un seul lieu ( la Mairie du District de Bamako), a de tout temps été dénoncé par que source de beaucoup de désagréments pour les usagers de l’administration qui sont obligés de venir se mettre dans des rangs interminables, souvent dès 5 heures du matin, pour ne pas perdre leur journée de travail. Du coup, la vignette en principe vendue à 6000 fCFA et 12000 FCFA, n’a plus un coût fixe. La prolifération de jeunes intermédiaires entre les usagers et la perception de la Mairie, vient grever le coût. Et, qui a intérêt à ce jeu ? Cette question restera sans réponse parce que des sources accusent des agents de la Mairie qui sont en réalité les plus grands bénéficiaires de ce marché parallèle. Ici, cela n’est pas l’objet de nos propos. Nous sommes plutôt préoccupés par la COVID-19.

Et, pour cela, en cette année, à cause de la COVID-19, Adama Sangaré devait faire preuve d’initiative pour éviter que la vente de la vignette moto ne soit une source de propagation de la COVID-19 à Bamako, donc au Mali. Dans tous les cas, si aucune disposition n’est rapidement prise pour corriger ce que nous avons vu le 14 janvier 2021 à la Mairie du District de Bamako, c’est bonjour les dégâts. Un long rang qui part de la cour de la Mairie, jusque dans la rue, avec des usagers qui n’ont pas de masque et qui ne respectent aucune mesure de distanciation sociale, est le drame qui est servit aux Maliens par la Mairie du District de Bamako.

Or, à cause de la pandémie à COVID-19, il aurait simplement fallu que la Mairie du District prenne la décision de multiplier les points de ventes à travers la ville, pour éviter les grands attroupements des usagers. Et, comme l’on se soucie très peu de la santé des maliens du côté de la Mairie du District de Bamako, l’on n’a pas besoins de perdre quelques milliers de francs CFA, pour éviter aux usagers d’un service public de se faire contaminer, en voulant accomplir un devoir civique : l’achat de la vignette de son engin.

Décidément, on a l’impression qu’il n’y a pas un chef au Mali. Au moment, où des maliens se battent pour mettre le pays à l’abri de la COVID-19, Adama Sangaré se bat pour créer les conditions pour une contamination généralisée de la population. Sauf, que personne ne le rappelle à l’ordre.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav