• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Force conjointe du G5 Sahel : Prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, à l’ordre du jour

    La Minusma, l’OHCHR, le G5 Sahel et l’UE, se sont donnés la main pour renforcer les capacités de la Force conjointe du G5 Sahel en matière de prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Communiqué de

    Transhumance dans les groupes armés : Des éléments du Gatia trouvent refuge au HCUA

    Décidément, le Mali vit à l’heure des démissions. « Je démissionne de ce machin pour aller adhérer à cet autre machin », est désormais devenu une litanie familière aux maliens. La pratique jusque-là réservée au politicien, vient de gagner les mouvements armés au

    Mouvement ON A TOUT COMPRIS « Waati Sera » : « Nous ne sommes point des extrémistes »

    « Nous ne sommes point des extrémistes, nous estimons que nos interrogations à l’endroit de la diplomatie française et notre appel au respect des valeurs républicaines méritent des réponses idoines de la part de la France. Donc, c’est une façon à nous, d’exprimer

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    COP 23 : La Plateforme de Bamako ou la position commune de l’Afrique

    lundi 21 août 2017 , par Assane Koné

    Le mardi 16 août 201 s’est tenue, à l’Hôtel de l’Amitié de Bamako la réunion plénière du Groupe des Négociateurs Africains sur le climat, sous la présidence effective de Monsieur Abdoulaye Idrissa MAIGA, Premier ministre, chef du Gouvernement.

    Cette rencontre avait pour but d’actualiser la position globale du continent, à deux mois de la rencontre C0P 23 prévue en Allemagne, et de dégager la position commune de l’Afrique en vue de la tenue du COP 23, à travers une Plateforme dite de Bamako. Elle a enregistré la présence, aux côtés du chef du Gouvernement, des Ministres de l’environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, et de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique.

    Dans son adresse aux participants, M. Abdoulaye Idrissa MAIGA a rappelé l’importance toute particulière qu’attache le Président de la République, son excellence Ibrahim Boubacar Keita, au processus du C0P 23 et à l’élaboration d’une position commune africaine sur les questions de climat, d’environnement et de développement durable. Il a encouragé les participants à s’orienter, au cours des travaux, vers la formulation de propositions pertinentes permettant à l’Afrique et au monde de relever les redoutables défis du changement climatique et du développement durable.

    il a souhaité que les contributions soient davantage plus axées sur les problématiques de l’adaptation et de l’atténuation dans la mise en œuvrer de l’accord C0P22.

    Fait à Bamako, le 17 août 2017
    Cellule de Communication de la Primature

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce