Version imprimable de cet article Version imprimable | |

CONSEIL GENERAL D’ARTERIAL NETWORK A HARARE : Des décisions audacieuses

jeudi 10 novembre 2016

Le Conseil général d’Arterial Network s’est tenu du 28 au 29 Octobre 2016 à la Galerie nationale de Harare, Zimbabwe. Ce conseil général a enregistré la participation de dix-neuf pays. D’importantes décisions ont été prises pour l’avenir d’Arterial Network et son repositionnement sur le plan continental et au-delà. A Hararé, Mamou Daffé, président de Arterial Network Afrique a reçu un trophée de la part d’Arterial Network Zimbabwe « pour la qualité de son leadership ».

Arterial Network entame une nouvelle phase de repositionnement avec une redynamisation du réseau et une meilleure implication et collaboration entre ses chapitres nationaux et affiliés. En effet, en raison des enjeux actuels auxquels le réseau est confronté, le Conseil général était une occasion opportune pour prendre des décisions importantes, notamment la tenue périodique de réunions régionales pour renforcer la présence et l’impact sur le secteur artistique et culturelle des 5 régions du continent ; l’organisation du Salon des industries créatives en Afrique en novembre 2017 qui fait suite au cycle de conférences sur les industries créatives en Afrique, organisé entre 2011 et 2016 ; la mise en place effective du projet villes créatives africaines d’Arterial Network dans les villes de Ségou, Hararé, Nouakchott, Mahe et Pointe Noire.

La décision de délocaliser le siège du réseau dans une autre ville d’Afrique a été adoptée suite à un vote, à une large majorité. Autre décision majeure, la représentation féminine au sein du réseau. Cette résolution sera amendée à la Constitution lors de la Conférence biennale d’Arterial Network en 2017. En attendant, les chapitres et les affiliés ont été appelés à encourager la participation féminine, notamment dans les positions de leader au sein du réseau. Au total, une dizaine de résolutions ont été prises et seront supervisées par le Comité exécutif composé par Mamou Daffé (Mali), George Camille (Seychelles) et Daves Guzha (Zimbabwe).

La deuxième journée du Conseil général s’est focalisé sur les programmes continentaux comme la gestion culturelle, Shirika, AWCL, Artwatch Africa, l’Information et dissémination et communication mais aussi sur les succès au niveau national au sein des chapitres nationaux notamment le Mali, le Nigéria, le Congo Brazzaville et le Zimbabwe.

Le Mali était représenté à ce rendez-vous culturel continental par le Réseau Kya-Arterial Network Mali notamment à travers la participation effective de Fousseyni Diakité (Président) et Attaher Maïga (secrétaire général).

Aussi, pour les prochaines années, les activités tourneront autour de trois programmes majeurs, à savoir le renforcement de capacités, le plaidoyer à travers Artwatch Africa et les Villes créatives. Présenté au cours du Conseil général par Dr. Jenny Mbaye, le programme des Villes créatives Africaines d’Arterial Network sera lancé dans quatre villes différentes en 2017 : Harare (Zimbabwe), Pointe Noire (Congo Brazzaville), Mahé (Seychelles) et Nouakchott (Mauritanie). La sélection de ces quatre villes a été faite suite à un appel lancé en Septembre 2016.

Un trophée pour Mamou Daffé

L’un des évènements majeurs de l’année 2017 sera incontestablement la célébration du 10è anniversaire d’Arterial Network sur l’île de Gorée (Sénégal) le 7 Mars 2017. Un rendez-vous qui marquera un tournant et qui permettra de réunir tous les acteurs et les partenaires qui ont soutenu et qui continuent d’œuvrer pour l’avenir du réseau.

Enfin, lors de la cérémonie de clôture du Conseil Général d’Arterial Network le 29 Octobre 2016 à Harare, Zimbabwe, plusieurs trophées ont été décernés à des personnalités de la culture, notamment celles décernées à l’auteur Chenjerai Hove par le programme Artwatch Africa pour son dévouement à la lutte pour la liberté d’expression et, à Mamou Daffé par Arterial Network Zimbabwe pour la qualité de son leadership.

A.S.

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en