Version imprimable de cet article Version imprimable | |

COMADE : le nouveau bureau propose des actions concrètes pour un nouveau départ

mercredi 31 juillet 2019

A l’issu d’une rencontre d’échange du 23 au 25 juillet 2019, avec les partenaires et la Coalition Malienne des Droits de l’Enfant (COMADE), dans le cadre d’une activité visant à renforcer sa capacité, dont l’objectif était de faire l’auto-évaluation pour partir sur de nouvelles bases, faire l’état des lieux de son fonctionnement, voir là où il y a des insuffisances, comment la renforcer, les membres de cette organisation faitière ont proposées des actions correctives afin d’assurer la conservation de ces acquis pour la réalisation des objectifs attendus.

Après l’évaluation de ces 4 jours, les actions correctives proposées par les membres du bureau national de la coalition malienne des droits de l’enfant (COMADE) sont entre autres : la mise en place d’une direction exécutive (recrutement du personnel exécutif), formation de la COMADE sur le plaidoyer en situation d’urgence, révision complète du manuel de procédure version 2014, création d’un site web et des adresses professionnelles, formation sur la politique de sauvegarde l’enfant (PSE), mettre en place le document PSE, mettre en place une politique de protections des données personnelles et institutionnelles dans le manuel, mettre en place une politique d’approvisionnement dans le manuel révisé et une procédure de mise à disposition et de reprise des biens et données personnelles dans le manuel.

Ensuite, le renforcement des capacités de la COMADE sur la notion du genre, mettre en place et rendre opérationnel les groupes thématiques, recruter une équipe de deux personnes permanentes (responsable exécutif permanent et secrétaire comptable), trouver un local et l’équiper en matériels de travail, désigner et former une équipe pour le suivi évaluation des projets, mettre en place des outils de suivi évaluation (MEAL), décliner la feuille de route en plan d’action budgétisé, augmenter le montant de la cotisation annuelle des membres, démarcher les autorités étatiques et les partenaires techniques et financiers pour la mobilisation des ressources financières.

Enfin, inclure les critères d’éligibilité des PJ dans la révision du manuel de procédure, créer un système de codification correcte des Pièces justificatives (PJ), définir une périodicité de rapprochements banque et caisse dans le manuel de procédure, mettre en place un système de classement des PJ (matériel et ressources humaines), production obligatoire de rapport financier, transmission du rapport au bureau national aux partenaires et à l’Etat, mettre en place une comptabilité matière, inclure les procédures d’engagement, d’ordonnancement et liquidation, préciser la limite de délégation des signatures dans le manuel de procédure, réduction du montant plafond de la caisse prévu dans le manuel de procédure, renforcer les capacités du partenaire sur la gestion des subventions et sur les politiques et procédures de Save The Children International (SCI), recruter un personnel clé permanent exécutif.

« Nous sommes arrivés à définir les points forts et faible de la COMADE. Les partenaires comptent appuyer la COMADE pour sa redynamisation », a déclaré Antoine AKplogan, président de la coalition malienne des droits de l’enfant. Il a sollicité tous les partenaires techniques et financiers à venir à leur appui pour assurer la mission à la bonne gouvernance dans la protection des droits de l’enfant à travers tout le pays. En indiquant que la COMADE est très heureuse de faire cette évaluation.

Les partenaires qui ont pris part à ces quatre jours d’échanges sont entre autres : Save the Children international Sénégal, représenté par El Hadj Birahim et Ibrahima Ndiaye et Lazar Kuadio, conseiller technique protection de l’enfant de Save the Children Mali.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.