| |

CANTINE SCOLAIRE : Un moyen de promouvoir l’éducation des enfants

lundi 8 mars 2021

Le village de Tièguena, dans la commune rurale de Banguinéda, a accueilli la délégation du ministère de l’éducation nationale conduite par son Ministre pour la célébration de la 6ème journée Africaine de l’alimentation scolaire. C’était le lundi 1er mars 2021 dans la cour de l’école fondamentale de Tièguena.

Célébrée chaque année le 1er mars, cette année, la 6ème journée africaine de l’alimentation scolaire est placée sous le thème national : « les cantines endogènes pendant la réponse à la COVID-19 au Mali, gage d’une alimentation scolaire pérenne ».

Cette 6ème édition à Tièguena a réuni les personnalités que sont : le chef de village de Tièguena, le Maire de commune de Baguinéda-Camp, la représentante des partenaires techniques et financiers de l’alimentation scolaire, le représentant du directeur de l’Académie de Kati, le Ministre de l’éducation nationale, le Directeur du centre national des cantines scolaires,...

Après les mots de bienvenue du chef de village de Tiéguena qui a n’a pas caché sa joie d’accueillir cette initiative à bras ouvert dans son village, Salia Diarra, maire de la commune de Banguinéda-camp, a salué le bon geste du ministre destiné à Tiéguena. Il dira qu’il y a de nombreux de déplacés chez eux, donc cette initiative vient à point nommé, car cela comble le vide en termes de nourriture pour les enfants. Il a témoigné que de nombreux enfants abandonnent l’école à cause de la faim.

Mamadou Sissoko, directeur adjoint de l’Académie d’enseignement de Kati, a indiqué que l’Académie de Kati compte 6 centres d’Animation pédagogique comptant totalisant 97 cantines et 33057 pensionnaires. Banguinéda compte 47 cantines pour 16609 bénéficiaires dont 7394 filles. Spécifiquement dans le CAP de Banguinéda, l’école de Tiéguena compte 687 pensionnaires repartis entre 363 garçons et 324 filles.

Pour lui, l’objectif de cette journée est de donner de la visibilité à l’alimentation scolaire, tout en incitant les autorités administratives et politiques à l’installation des cantines scolaires pour plus d’enfants scolaires et pour la relance de l’économie locale.

Sally Haydock, représentante des partenaires de l’alimentation scolaire, estime que l’alimentation scolaire est un investissement extrêmement bénéfique pour le développement d’un pays. Selon elle, sur le moyen terme, elle permet d’attirer et de maintenir les enfants à l’école, d’améliorer leur santé mais aussi de stimuler l’économie et les marchés locaux. A long terme, elle contribue à la croissance et à la paix.

« Il est aujourd’hui établi que pour dollars chaque investi dans la cantine, 9 dollars seront générés par le pays », a-t-elle fait savoir. Aux dires de Mme Sally, des efforts importants sont aujourd’hui consentis dans les cantines pour améliorer la nutrition des enfants. Elle a rassuré que le PAM continuera d’appuyer les efforts du ministre de l’éducation nationale en faveur des enfants les plus vulnérables.

Lors de cette journée, la population de Tiéguena a souligné quelques préoccupations à laquelle, elle demande l’accompagnement du ministre notamment, l’équipement des 6 nouvelles classes, la clôture de l’école fondamentale.

Doulaye Konaté, ministre de l’éducation nationale, a souligné que le thème national s’inscrit en droite ligne de la vision du gouvernement de transition à travers son département dans le cadre du programme décennal de développement de l’éducation et de la formation professionnelle deuxième génération (PRODEC 2).

Le Ministre Konaté rappelle qu’il est désormais reconnu et accepté que l’implantation des cantines en milieu scolaire a pour effet d’améliorer la qualité des enseignements, d’apprentissages et de favoriser l’accès et le maintien à l’école des élèves en général et des filles en particulier. Aussi, la cantine scolaire sert également de lieu de diffusion de messages et d’apprentissage de bonnes pratiques permettant de lutter efficacement contre la pandémie de la COVID-19.

« Conformément à la vision du gouvernement, le Ministère de l’Education Nationale, avec l’appui de l’Union Européenne, procédera au cours de la période de la transition, à la construction de 50 infrastructures modernes de cantines scolaires afin d’améliorer les conditions de stockage des vivres et restauration pour les enfants », a-t-il déclaré.

Le ministre a précisé qu’en 2021, la situation de l’alimentation scolaire se présente comme suit : 559 079 bénéficiaires dont 46,93% de filles, fréquentant 2 393 cantines scolaires reparties entre toutes les régions du pays, donnant un taux de couverture nationale en cantines scolaires de 19,47%. En 2021, l’Etat malien investira près de six milliards de francs CFA dans l’alimentation scolaire. Et les différentes interventions se présentent ainsi qu’il suit : l’Etat, 1574 cantines scolaires avec 417 022 bénéficiaires, programme Alimentaire Mondial (PAM), 656 cantines scolaires avec 139 214 bénéficiaires, Catholic Relief Services (CRS), 267 cantines scolaires avec 74 006 bénéficiaires, EDUCO, 9 cantines scolaires avec 2 068 bénéficiaires, fondation Paul Gerin Lajoie (FPGL), 6 cantines scolaires avec 1 179 bénéficiaires.

Force est de constater que si les Collectivités Territoriales accordent suffisamment d’intérêt aux activités de l’alimentation scolaire, beaucoup de problèmes éducatifs vont être résolus dans leur circonscription. Cela passe par l’application effective des dispositions en vigueur de l’arrêté interministériel n°3326 /MEN-MATD-MEF-SG du 1er octobre 2019 fixant les modalités de gestion des cantines scolaires à travers le manuel de procédures de gestion des cantines scolaires qui, sera mis à la disposition de tous. Le ministre a notamment rassuré la population de Tièguena que leur préoccupation sera prise en compte. Avant de rappeler le rôle éminent que les enseignants jouent pour la réussite scolaire des enfants.

Au nom du Gouvernement du Mali, il a remercié tous les partenaires pour leur appui constant à la mise en œuvre du Programme national d’Alimentation scolaire.

La journée a été clôturée par la coupure du ruban symbolique, inaugurant la nouvelle cantine de l’école fondamentale de Tièguena par le ministre et l’Ambassadeur, chef de la délégation de l’Union Européenne. Et, la remise symbolique des matérielles de cuisine.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav