Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Bonn : des délégations africaines pléthoriques à la COP 23

jeudi 16 novembre 2017

A elle seule, la Côte d’Ivoire est représentée par une délégation de 492 personnes à la COP 23 de Bonn. Or la taille moyenne d’une délégation-pays est de 45 personnes, rappelle la Deutsche Welle qui s’est intéressée à la question.

Derrière la Côte d’Ivoire, on compte la Guinée (355 participants), la République démocratique du Congo (340), le Congo (308) et le Maroc (253). Sur les trente-cinq plus importantes délégations, vingt proviennent d’Afrique.

La Conférence des parties, chargée de mettre en œuvre l’Accord de Paris visant à limiter le réchauffement climatique en-dessous des deux degrés Celsius par rapport aux niveaux d’avant 1990, devrait réunir 19.000 personnes à Bonn (Allemagne) soit deux fois moins qu’à Paris d’après les dernières estimations publiées par les Nations unies.

Les délégations qui réunissent les représentants de chaque pays représentent 60% du total, le reste étant composé de journalistes et de membres des ONG.

https://www.financialafrik.com

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques