Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Biennale 2017 : Autopsie d’un classement

mardi 2 janvier 2018

A l’issue de la compétition lors de la Biennale artistique et culturelle, Edition spéciale Bamako 2017, la Troupe du District de Bamako était de loin la meilleure, mais celle de la région de Tombouctou a été classée première au classement générale. Pourquoi et comment ?

En présence du Président de la république Ibrahim Boubacar Keita, les lampions se sont éteints le 31 décembre 2017, sur l’édition spéciale de la Biennale artistique et culturelle, au Palais de la culture Amadou Hampaté Bâ.

Au cours de cette cérémonie, le jury présidé par Birama Mariko, ancien secrétaire général du ministère de la jeunesse, à la retraite, a levé le voile sur le classement par discipline et sur le classement général.

Ainsi, dans la compétition de la pièce de théâtre, la troupe de Bamako s’est classée à la première place. Elle a été suivie de celle de Sikasso et la troupe de Tombouctou a fermé la marche.

Dans la compétition des orchestres, lorsque la troupe de Mopti se classait à la première place, celle de Bamako, s’offrait la deuxième place et celle de Taoudéni a occupé avec beaucoup de bonheur la troisième place.

Pour la compétition de l’ensemble instrumental, la troupe de Sikasso s’est imposée à la première place. La troupe de Bamako s’est contentée de la deuxième place et la troupe de Taoudéni s’est offerte la troisième place.

Dans la compétition de la danse traditionnelle, lorsque Kidal se taillait la première place, Ségou s’offrait la deuxième place sur le plateau et Sikasso se contentait de la troisième place.

En ce qui concerne la compétition du chœur, la troupe de Bamako s’est installée à la première place du podium, lorsque celle de Tombouctou occupait la deuxième place et celle de Gao, entrait dans le trio en s’offrant la troisième place.

Enfin, pour la compétition du Solo de chant, le jury a opté pour la jeune cantatrice, ….. de la troupe de Bamako. La chanteuse de la troupe de Taoudéni a occupé la deuxième place et celle de la troupe de Tombouctou est arrivée à la troisième place.

En se positionnant dans le trio de tête dans 5 disciplines sur 6 et en arrivant 3 fois premier (Théâtre, Chœur et Solo de chant) et 2 fois deuxième (Orchestre et Ensemble instrumental), la troupe de Bamako était cette année de loin la meilleure à cette biennale. Elle devait arriver à la première place du classement général. Mais malheureusement elle a été frappée de pénalité pour avoir dépassé le temps imparti lors de ses prestations.

La Troupe de Tombouctou occupe la première place du classement général

« Le Jury en référence à l’article 15 du règlement de la Biennale artistique et culturelle, déplore le dépassement du temps de représentation par certaines troupes », a indiqué Maïmouna Héléné Diarra, membre du Jury. Elle a précisé que le dépassement du temps de représentation « entraîne des retraits de points sur le total engrangé. En effet, pour un dépassement de 5 à 10 minutes, la troupe perd 5 points. Lorsque ce dépassement est compris entre 11 et 15 minutes, la troupe perd 10 points. Et, enfin, pour un dépassement de 16 à 20 minutes, la troupe se voit retirer un total de 15 points.

Dans cadre de l’édition spéciale 2017 de la Biennale, selon le Jury, Kayes a enregistré un dépassement de 38 minutes qui lui a valu le retrait de 15 points. Bamako avec un dépassement de 37 minutes, s’est vu retirer aussi un total de 15 points. Koulikoro avec un dépassement de 19 minutes a perdu 15 points. Sikasso pour un dépassement de 27 minutes a perdu 15 points, lorsque Mopti perdait aussi 15 points pour son dépassement de 30 minutes. Gao, avec un dépassement de 35 minutes, a perdu 15 points. Ménaka avec ses 14 minutes de dépassement, a aussi perdu 15 points et Taoudeni s’est vu sanctionné par la perte de 15 points pour avoir fait un dépassement de 14 minutes.

« Il n’a pas été enregistré de dépassement de temps par les troupes de Tombouctou et de Kidal », a précisé le Jury par la voix de Maïmouna Hélène Diarra. Et, comme pour avertir d’un grand chamboulement dans le classement, elle dira que « les points obtenus après l’application des pénalités ont été déterminant pour le classement général de la Biennale ».

Ainsi, la Troupe de Tombouctou a été classée à la première place du classement général de l’édition spéciale 2017 de la Biennale artistique et culturelle, avec 96 points. Bamako est arrivé à la deuxième place avec 95 points et Kidal s’est offert la troisième place avec 86 points.

Plus disciplinées, les troupes de Tombouctou et de Kidal ont tiré un grand bénéfice dans le respect scrupuleux du temps imparti pour exécuter leurs prestations.

La troupe de Bamako a remporté le prix spécial du Président de la République.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !

Travaux de réaménagement de l’Agence de Boulkassoumbougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de l’Agence de Boulkassoumbougou. Lisez le document d’Appel d’offres ouvert !