Version imprimable de cet article Version imprimable | |

BREVES du Journal ARC EN CIEL/ Section ASMA-CFP CIII : Abdramane Maiga élu président

lundi 17 décembre 2018

BREVES du Journal ARC EN CIEL/ Section ASMA-CFP CIII : Abdramane Maiga élu président

L’Alliance pour la Solidarité au Mali / Convergence des Forces Patriotiques (ASMA-CFP) s’apprête à organiser son congrès le 29 décembre 2018. En attendant, les sections renouvèlent leur bureau.

C’est en prélude à ce congrès que les différentes sections du parti ASMA/CFP se soumettent au renouvellement des bureaux par l’organisation des conférences de section.

La Commune III a tenue sa conférence de section. Les travaux ont été présidés par une délégation du bureau national conduite par le vice-président dudit parti, Amadou Baba Cissé. A la fin des travaux, un bureau de 37 membres conduits par Abdramane Maïga a été mis en place, accompagné par trois commissions.
La rencontre a enregistré la présence de plusieurs militants du parti.

Centre du Mali : AQMI dément la mort d’Amadou Kouffa

Le chef de l’Organisation Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), Abdelmalek Droukdel, a nié la mort d’Amadou Koufa, chef du groupe djihadiste Front de libération de Macina, actif dans le centre du Mali, dans un long communiqué parvenu à Alakhbar.

Selon Droukdel, l’annonce de la mort de Koufa par l’état major des Armées françaises et ensuite par la ministre française des armées Florence Parly devant leur Assemblée nationale était une "tentative d’attirer l’attention de la rue française sur les réalisations du gouvernement français et plus précisément dans le Sahel et au Sahara".

En annonçant la mort de Koufa, la France espérait créer "une lueur d’espoir pour un peuple épuisé par une fiscalité qui continue à grimper et une armée qui s’enlise dans le désert brûlant sans objectif, excepté enrichir une élite corrompue", estime le chef d’AQMI.

La Ministère français des Armées a déclaré qu’Amadou Koufa a été « probablement » tué dans la région de Mopti, au centre du Mali, dans un raid de la force français « Barkhane », dans la nuit du jeudi 22 au vendredi 23 novembre 2018. Depuis lors, le chef djihadiste n’a pas fait d’apparition.

Kouffa était l’une des figures principales du djihadisme au Mali depuis trois ans. Amadou Koufa est un prédicateur et chef du Front de libération de Macina (FLM), mouvement armé né dans le centre du pays. Dans la nuit du jeudi 22 au vendredi 23 novembre 2018, il a été la cible d’attaque de Barkhane appuyé par les FaMas.

Le FMI autorise le décaissement de 44 millions de dollars au Mali

Pour avoir poursuivi les réformes ayant permis l’atteinte des performances économiques et financières, le Mali est en phase avec le choix du Fonds monétaire international (FMI), qui, après achèvement de son dixième examen ce 10 décembre 2018, a approuvé le décaissement immédiat de 43,85 millions de dollars en faveur du pays au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC).

Selon le Directeur général adjoint du FMI, Mitsuhiro Furusawa, « les résultats économiques du Mali au cours du programme appuyé par la FEC ont été globalement positifs. La stabilité macroéconomique a été rétablie dans des circonstances difficiles, marquées par une insécurité persistante, la volatilité des prix des produits de base et des conditions météorologiques défavorables ».
« Alors que le programme soutenu par la FEC catalysait le financement des donateurs internationaux, les réformes entreprises par les autorités au cours des cinq dernières années ont contribué à jeter les bases d’une croissance solide et d’une inflation maîtrisée. Cependant, réduire de manière significative la pauvreté reste un défi », ajoute-t-il dans le communiqué officiel annonçant le décaissement.
L’organisation indique, par ailleurs, que les perspectives macroéconomiques à court terme restent favorables, même si elle précise, « la sécurité fragile, les fluctuations des prix des produits de base et les conditions météorologiques présentent des risques considérables ».

Au titre des recommandations, le FMI appelle les autorités maliennes à « poursuivre les réformes budgétaires ambitieuses » qui « permettraient de remédier aux risques budgétaires émergents et de faire place aux dépenses de sécurité, sociales et en capital nécessaires, tout en maintenant un déficit durable ».

Forum des Peuple : Bamako va abrite la 12ème édition du 20 au 22 décembre 2018

En prince c’est ce matin que la Coalition des Alternatives Africaines Dette et Développement (CAD-Mali) va annoncer au cours d’une conférence de presse l’organisation de la 13 Edition du Forum des Peuple. Placée sous le thème « Gouvernance et développement durable dans le contexte de Paix et de Sécurité », cette 13ème édition aura lieu à Bamako.

Initier depuis 2002, pour ccontribuer à la consolidation et à la pérennisation des espaces d’expression populaire sur les préoccupations légitimes des peuples appauvris, victimes de la mauvaise Gouvernance sur toutes ses formes pour le Développement Durable en Afrique et au Mali, le Forum des Peuples fait partie intégrante du Forum Social Africain et du Forum Social Mondial. Il se réuni régulièrement depuis 2002 en contrepoint aux Sommets du G8 et du G20.

Espace d’actions citoyennes contre la misère des peuples du monde, le Forum des Peuples vise à offrir aux mouvements sociaux maliens, africains et internationaux un cadre démocratique d’information, de sensibilisation et d’éducation populaire sur les mécanismes d’appauvrissement des peuples du Sud engendrés par les violations des Droits Humains, la Dette, le Changement Climatique, la Migration et les Conflits portés par les Etats du Nord, prétendus « maîtres » du monde.

Rassemblés par
Oumou Touré
ARC EN CIEL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de