| |

Augmentation du budget alloué à l’eau et à l’assainissement : Un consortium d’OSC lance un plaidoyer au Mali

jeudi 22 septembre 2022

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme Right 2Grow au Mali, le consortium composé de ACF, World Vision, CEGAA en collaboration avec les organisations de la société civile, a organisé le vendredi 16 septembre 2022, une conférence de presse, pour demander aux autorités l’augmentation du budget alloué à l’assainissement et à l’eau puisse.

Ousmane Moulaye Kida, représentant de la CN-CIEPA, expert en assainissement, a indiqué que l’objectif est d’échanger avec la presse sur un sujet capital pour les organisations de la société civile : le financement du secteur de l’eau, l’hygiène, l’assainissement et la nutrition mal compris dans l’ensemble. « Le jour où, il sera bien compris, le développement de ce secteur prendra sans nul doute son ascenseur d’où l’intérêt d’attirer l’attention des autorités et les partenaires sur l’importance de l’augmentation du budget dudit secteur », a-t-il fait savoir.

Pour sa part Dr Youssouf Traoré, membre de la société civile, a rappelé que le budget alloué aux secteurs Wash est de 3,6% et moins de 1% du budget de la santé pour la Nutrition (rapport analyse budgétaire de la CCN) 2018. Pour mieux comprendre la situation, les OSC des secteurs concernés ont commandité deux études dont l’une au niveau national et l’autre au niveau local. Les conclusions de ces études, ont formulé des recommandations.

Il s’agissait, au niveau national : d’entreprendre des recherches auprès de départements ministériels concernés, en vue d’évaluer les crédits alloués au secteur de la nutrition et du Wash. Ensuite, mener le plaidoyer pour la facilitation de la participation des cadres du ministère de l’économie et des finances à travers la DNPD, dans les discussions relatives au budget en lien avec la nutrition et le Wash, de contribuer à la facilitation de la participation des ministères sectoriels aux réunions de haut niveau sur la nutrition et le Wash, par leur préparation technique et leur prise en charge.

Au niveau local, de contribuer à une meilleure implication des communautés aux actions de développement, grâce à la sensibilisation et au partage de l’information, de renforcer les capacités des agents de collectivités territoriales en matière de compréhension de la nomenclature budgétaire et intensifier le plaidoyer lobbying en faveur de la promotion du secteur de la nutrition et du Wash. En élaborant un plan de plaidoyer budgétaire doté de mécanisme de suivi indépendant.

En plus des recommandations formulées, il a souligné que les études ont démontrés et ont abouti à la nécessité de l’élaboration d’un plan de plaidoyer budgétaire d’envergure nationale pour l’amélioration des crédits alloués à la nutrition et au Wash. Une manière de convaincre les décideurs de l’Etat à augmenter chaque année, le pourcentage alloué à la nutrition spécifique de 0,2% et celui du Wash de 0,1% dans le budget national d’ici 2025.

Notons que ces organisations de la société civile sont composées de : la CN-CIEPA /Wash, le GSB, AJCAD, STOP-SAHEL, AMADECOM, OMAES/SUN OCS.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav