• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Abdoulaye Idrissa Maïga dément son soutien à l’opposition, mais ne dit pas qu’il soutient IBK

    « …Depuis quelques jours, des rumeurs persistantes et non fondées circulent dans certains journaux et sur les réseaux sociaux, annonçant mon soutien à l’opposition. J’apporte un démenti formel et clair à ces allégations mensongères et prie, par ailleurs, les

    Ministère de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale : Le Chef de Cabinet, le Colonel Moussa Zabour Maïga n’est plus

    Le Colonel Moussa Zabour MAIGA, un infatigable artisan de la Paix dont la vie au service de la nation, aura été un sacerdoce hors du commun, n’est plus. Cet illustre cadre des forces de défense et de sécurité, Chef de Cabinet du département en charge de la

    Présidentielle 2018 : La CMA votera pour le candidat qui va mettre intégralement en œuvre l’Accord d’Alger

    « La CMA…n’a pris aucun engagement politique vis à vis d’un quelconque candidat aux élections présidentielles. Toutefois, si la CMA devrait donner un mot d’ordre pour un candidat, il sera en faveur de celui qui s’engagerait fermement à la mise en œuvre intégrale

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Atteinte à l’honneur et la dignité du personnel du Parlement du Mali : ASAD solidaire avec le Président de l’Assemblée nationale et sa Secrétaire

    vendredi 17 février 2017 , par Assane Koné

    L’Association des Secrétaires et Attachées de Direction (ASAD) a tenu un meeting, le jeudi 16 février 2017 devant l’Assemblée nationale. Une occasion pour les membres de cette organisation de manifester leur soutien indéfectible au Président de la deuxième Institution de la République, Honorable Issiaka Sidibé et à sa secrétaire, Mme Konaté Djénèba Coulibaly, qui ont été mises en cause et blessées dans leur dignité par l’article du journal hebdomadaire « Figaro Mali » du mardi 7 février 2017.

    « Je suis secrétaire et fier ! », « Je suis Djénèba », « A bas l’impunité ! », « Oui, au civisme ! ». Tels étaient entre autres des slogans scandés par les secrétaires et attachées de direction au cours de cette manifestation qui a eu pour cadre la devanture de l’Assemblée nationale du Mali.

    Dans une motion lue par la Présidente de l’Association des Secrétaires et Attachées de Direction(ASAD), Mme Bocoum Salimata Ouattara, les secrétaires et attachées de direction ont manifesté leur soutien à leur collègue, Mme Konaté Salimata Coulibaly et au Président de l’Assemblée nationale, Honorable Issiaka Sidibé qui ont été mises en cause et blessées dans leur dignité par l’article du journal hebdomadaire « Figaro Mali » du mardi 7 février 2017.

    La présidente de l’ASAD a indiqué que cet article avait pour but de porter un discrédit sur les hautes autorités du Mali. « Agissant en vrais terroristes, utilisant le verbe et l’écrit, aidés par de puissants lobbies récupérateurs tapis derrière des sites internet délocalisés, ils n’ont pas tari de scenario pour toujours tenter sans jamais y parvenir, à porter le discrédit sur les hautes autorités de notre pays », a-t-elle dénoncé.

    Avant d’ajouter que « ces personnes qui s’attaquent de façon brutale et machiavélique à nos valeurs sociales, à nos Institutions et donc aux fondements de la République, doivent être considérés comme porteuses de périls plus dangereux que le sida et Ebola ».

    « Nous soutenons la deuxième Institution de notre République et son Président, Honorable Issiaka Sidibé en lui réitérant notre confiance citoyenne. Nous sommes et restons solidaires de toutes les actions qui seront enclenchées à tous les niveaux pour que justice soit rendue et de façon transparente à toutes les victimes innocentes de cette cabale et pour l’honneur de notre pays », a déclaré Mme Bocoum Salimata Ouattara.

    « Nous ne pouvons pas nous asseoir et croiser nos bras sans apporter notre appui à notre collègue et sœur, Mme Konaté Djénèba Coulibaly qui a été agressée dans sa dignité de femme et terrorisée par une accusation sans fondement. Nous disons non, non et non à cette violence, il faut que cela cesse ! », a indiqué Mme Yattassaye Sira Sissoko, Secrétaire générale de la coordination nationale des femmes syndicalistes et travailleuses du Mali (CNF).

    « Nous avons porté plainte pour traduire le responsable de ce journal et ses complices devant les tribunaux »

    Aprés avoir félicité les secrétaires pour le soutien apporté, le Premier vice-président de l’Assemblée nationale du Mali, Honorable Moussa Timbiné s’est dit avoir pris bonne note du contenu de leur motion de soutien et a promis de rendre compte à qui de droit.

    Il a noté que le plus souvent au Mali, « se sont ceux qui ne font rien, qui accusent, tandis que ceux qui travaillent pour défendre l’image de notre pays sont vilipendés. Nous en avons assez ! Il faut que l’Etat s’assume pour qu’on arrête une telle pratique », s’est-il indigné.

    « La dame qui a été mise en cause, je ne l’ai jamais vu en train de serrer la main d’un homme à plus forte raison de le demander un service », a-t-il témoigné. Et de regretter le fait que « le journaliste, en divulguant cette information montée de toute pièce, n’a même pas eu la délicatesse pensée qu’il pouvait mettre en péril le foyer et mettre en cause l’honneur de la femme », a-t-il regretté.

    « Nous avons pris également toutes les dispositions nécessaires et utiles pour que la vérité soit établie au grand jour. Pour cela, nous avons porté plainte pour traduire le responsable de ce journal et ces complices devant les tribunaux. Nous irons jusqu’au bout de cette affaire ! », a-t-il martelé.

    Ensuite, il a poursuivi que « ce combat n’est ni de Honorable Issiaka Sidibé, ni de secrétaire, Mme Konaté Djénèba Coulibaly, mais le combat des secrétaires, de tous les patriotes, de toutes les Institutions de la République du Mali ».

    Moussa Mallé SISSOKO

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce