Attaher Ag Iknane, secrétaire général du ministère de la Réconciliation nationale : « L’implication de la jeunesse dans le processus de la réconciliation est la condition... »

lundi 23 juin 2014

Impliquer la jeunesse malienne dans le processus de la réconciliation nationale est la volonté du ministère de la réconciliation nationale. Cela a été clairement exprimée par Attaher Ag Ikane, secrétaire général du ministère de la Réconciliation nationale, le 21 juin 2014, à Sikasso lors de l’ouverture de la 3ème édition du Festival international Ciné A Dos.

Après avoir abrité du 14 au 19 juin 2014, le camp international de la jeunesse sur le thème « jeunes et cohésion sociale », la cité du Kénédougou a abrité du 20 au 21 juin 2014, la troisième édition du Festival Ciné A Dos, sur le thème « Ma région ». Dans le cadre de cet évènement, le secrétaire général du ministère chargé de la Réconciliation nationale, a mis un accent particulier sur l’implication de la jeunesse dans le processus de la réconciliation. Selon lui, c’est une condition indispensable de sortie de crise et l’instauration d’une paix durable. Il a rappelé c’est à juste titre que les participants aux assises nationales sur les régions du Nord, ont insisté sur l’implication des femmes, des jeunes et des légitimités traditionnelles dans le processus de dialogue et dans toutes les décisions importantes se rapportant à leur localités d’attache. « Il est donc indispensable d’inscrire les jeunes au centre des stratégies de sortie de crise et de la stabilité du pays, car ils constituent la frange la plus importante de la population malienne et un atout incontournable pour le développement économique, social et culturel de notre pays », a-t-il indiqué. Avant d’ajouter que dans la mise en œuvre de cette recommandation, le ministère de la Réconciliation nationale, en collaboration avec le ministère de la jeunesse et des sports, a organisé à Tombouctou la journée nationale des jeunes pour la Réconciliation et la paix au Mali. « C’est à ce titre que je salue l’organisation et la tenue de ce festival international Ciné A Dos qui a choisi le thème de l’apport de la jeunesse à la cohésion nationale », a-t-il indiqué. Avant d’ajouter que l’initiative est à saluer parce qu’elle fait appel à la créativité, à la vision de la réconciliation, du vivre ensemble et de la cohésion sociale, dont notre pays a besoin aujourd’hui, plus que jamais pour retrouver la place qui est la sienne dans le concert des nations. Mais, au paravent, il a rappelé que dès son élection, le Président IBK a mis la réconciliation au centre des priorités de son mandat. Selon lui, cette volonté s’est concrétisée par la création du Ministère de la Réconciliation nationale et du développement des Régions du Nord. « Cette volonté resterait lettres mortes sans la participation active de chaque malien et malienne, de l’ensemble des fils et fille du Mali, notamment la jeunesse », a-t-il conclu.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav